Côte d'Ivoire Rallye de Pentecôte: l’Ivoirien Soumaoro revient sur sa belle victoire

morifer (Copier)

Voici la chronique de Moriféré Soumaoro, aussi appelé affectueusement Soum, récent vainqueur du Rallye de Pentecôte, en Côte d’Ivoire. A l’instar de ce que font les champions dans les compétitions majeurs, le Champion de Côte d’Ivoire en 2012, dont la Mitsubishi EvoX porte les couleurs d’Africa Top Sports, nous proposera son récit à chaque manche. Enjoy !

Dimanche 8 Juin après-midi. Ca y est : Fifi (Philippe Garcia, ndlr) et moi sommes enfin les vainqueurs du Rallye de la Pentecôte 2014. Un succès qui a un goût particulier car on renoue avec la victoire qui semble nous échapper depuis le Bandama … 2012.

En 2014 donc, après une deuxième place prometteuse lors de la manche d’ouverture au Bandama, un problème de courroie d’alternateur dès les premières spéciales nous a contraint à l’abandon à Grand Lahou, au rallye des 3 eaux. Nous avons alors choisi de courir en ouvreur le Dimanche histoire d’accumuler de l’expérience pour l’équipage et les autres membres de l’équipe Foul’gas. Si bien qu’il y avait un peu d’appréhension au départ d’Aboisso ce Samedi matin.

Dans l’ensemble, le rallye c’est très bien déroulé mais cela n’a pas été facile parce que les pistes étaient très trempées et boueuses -c’est certainement encore moins aisé pour ceux qui roulent avec des autos à 2 roues motrices-. Le rallye de la Pentecôte a cette réputation d’être l’un des plus dur de notre calendrier pour la simple raison qui est qu’il se déroule pendant la saison des pluies en Côte d’Ivoire. Cette édition n’a pas manqué à la règle !

Marc Molinié et Christian Tribout nous a donné du fil à retordre tout au long de ce rallye, frappant fort d’entrée, dès la superspéciale aux Bananeraies. De plus, nous avons eu des soucis mécaniques ; plus de direction assistée dans l’ES6, longue de 44 km, il fallait alors y aller au biscotto pour garder la voiture sur la piste sinueuse et glissante. A l’issue de la première étape du Samedi, nous avons terminé en 2è position avec 20 de seconde de retard sur Marc et Christian.

Décidé à refaire notre retard, le Dimanche, on a eu chaud dans la première spéciale du jour (ES9) quand la courroie d’alternateur a sauté. Heureusement, nous avons pu réparer et on a pu continuer  à la fin de la 1ère boucle il ne restait plus que 1s entre eux et nous.

Nous avons tout donné dans les deux dernières ES, autour d’Assinié, pour pouvoir prendre le lead sur le rallye ce qui nous a permis de finir en tête avec 43s d’avance.

A l’arrivée, avec la joie, on a surtout senti le soulagement à l’arrivée tant on avait la hantise de notre abandon à Grand Lahou avec ce souci de courroie. Mais nous allons travailler sur l’Evo X pour la fiabiliser pour les terres Ivoiriennes. Car c’est une excellente voiture, très équilibrée ; et avec le soutien de mon préparateur Colsoul Rallysport, nous allons étudier les raisons pour lesquelles la courroie d’alternateur saute dans les passages de flaques d’eau à grande vitesse.

N’ayant pu faire que 2 rallyes (classé 2e et 3e) pendant la saison 2013 (suite à une sortie de route), nous avions perdu notre titre de Champion de Côte d’Ivoire de 2012. Cette nouvelle victoire nous donne de l’énergie pour attaquer les autres rallyes de la saison plus sereinement.

Nous tenons à remercier tous nos partenaires, sponsors et fans qui nous ont toujours soutenu même (et surtout) dans les moments difficiles. Rendez-vous au prochain rallye.