Madagascar Madagascar : Le Rallye comme facteur de développement

0 (Copier)

Avec le mois de Juin, les hautes terres centrales de Madagascar rentrent de plain pied dans la saison fraiche. Et dans la région d’Antsirabe à 168km au Sud d’Antananarivo le mercure descend, à certains moments, en deçà de 0°C. Mais depuis quelques années un événement est venu réchauffer, le temps d’un week end, l’ambiance dans cet hiver tropical. Il s’agit du rallye Dzama Asacm.

Avec le rallye de Boeny à Mahajanga,  le Rallye Dzama est l’un des deux manches organisées en dehors de la capitale malgache et est vite devenu un événement sportif majeur, très attendu par les Antsirabéens pour des raisons qui vont parfois au-delà du sport. Il y a d’abord un intérêt économique évident compte tenu de l’afflux de visiteurs constitués des membres de chaque équipe mais aussi des nombreux spectateurs venus suivre la course. A la période du rallye Dzama, les hotels affichent presque tous complet. Les opérateurs dans les autres secteurs économiques profitent également de cette forme de tourisme national.

Le centre d’Antsirabe, aussi appelée « Ville d’eaux » à cause de la présence de nombreuses sources minérales et thermales, accueillera le quartier général du rallye. Le public, en particulier ceux qui ne pourront pas aller dans les spéciales, pourront assister en direct au ballet des mécaniciens lors de l’assistance. Mais les organisateurs proposent, sur le même lieu, des animations artistiques à chaque fin de journée assurées entre autres par Stéphanie (dont les déhanchés n’ont rien à envier à ceux de J-Lo) et Big MJ, un artiste aussi explosif que Pitt Bull. Les footeux ne seront pas oubliés car un écran géant est prévu pour qu’ils puissent suivre en direct les matchs du Mondial au Brésil. Tout ça sur un même lieu.

Les villages traversés par les spéciales ne sont pas en reste. Avant le rallye, les organisateurs et le sponsor titre du rallye procèdent à la distribution de petits outillages agricoles et diverses fournitures. Par ailleurs, à Madagascar, il est d’usage que les organisateurs d’un rallye effectuent la réfection des pistes – véritables voies de communications dans ces coins – avant et après l’évènement.

Les spéciales, au nombre de 14, sont assez courtes, variant entre 6 et 15km, et sont tracées principalement autour de deux haut-lieux touristiques d’Antsirabe que sont Andraikiba et Tritriva, des lacs de cratères légendaires. Il y aura également 3 superpéciales à chaque fin d’étape qui se dérouleront sur l’ancien hippodrome, non loin du centre ville.

Idéalement placé à la 2 position sur le calendrier du Championnat de Madagascar qui compte 5 manche, ce rallye Dzama est d’une grande importance, et pour ceux qui ont bouclé la première manche et pour ceux qui ne l’ont pas terminé. Une opportunité pour les premiers d’augmenter leur avance et pour les seconds de refaire leur retard, autrement un nouveau faux pas l’éloigneront de plus en plus du titre et des places d’honneur, que ce soit au scratch ou dans les différentes catégories.

Vendredi, 34 équipages s’élanceront devant devant l’Hotel des Thermes pour tenter succéder à  Boom et Berthin les vainqueurs de l’édition 2013.