Afrique Mondial 2014: Et si le Ghana avait vendu son match contre les USA!

Ghana

Le Ghana est actuellement éclaboussé par une affaire de matches truqués. Ce lundi, The Telegraph, avec le concours de Channel 4, publie une enquête qui met en cause deux dirigeants de la Fédération ghanéenne, dont le président Kwesi Nyantakyi, et un agent de joueurs Fifa dans une affaire de matchs arrangés.

Le président de la Fédération ghanéenne de football s’est fait prendre au piège. En effet, pour atteindre leur objectif, les journalistes du The Telegraph et ceux de Channel 4, se sont déguisés en investisseurs désireux d’acheter un match. Ainsi, ils ont ainsi pu rencontrer les trois hommes sus-cités pour tenter de les corrompre. Filmé en caméra cachée, un premier rendez-vous dévoile une face sombre du football moderne. Le prix d’un match amical truqué serait de 125 000 euros et les investisseurs auraient la main absolue, ou presque, sur le déroulement de la rencontre.

La face sombre du football moderne

Christopher Forsythe, l’agent Fifa, explique: « Je vais me donner à 100% pour cela et pour vous, les gars. Le match, tout, les arbitres, ne vous inquiétez pas !«  Et d’ajouter, cette fois-ci sous les yeux d’Obed Nketiah, l’un des dirigeants de la GhanaFA: « Cela arrive partout, les arbitres peuvent changer le cours de la rencontre à chaque fois. Si nous amenons les nôtres pour le match, vous pourrez décider pour eux, leur parler, les voir.  » Quant à la problématique des supporters déçus par le revers futur de leur formation ? « Vous vous ferez de l’argent et eux penseront que l’arbitre nous a volés. Et tout cela, pendant au moins 24 heures. Après, ils mangent, boivent et oublient le match« , précise ironiquement Forsythe.

Les journalistes ont ensuite obtenu des informations de la part du président de la Fédération ghanéenne, Kwesi Nyantakyi, via un contrat mis en place. « L’entreprise (d’investisseurs) nommera et paiera les frais pour les arbitres en accord avec une Fédération membre de la Fifa»Depuis ces révélations, Nyantakyi a tenu à démentir ces informations auprès de nos confrères de la BBC, expliquant que celles-ci n’étaient pas « entièrement vraies. » « Tout ce que je vous ai dit sur les matches arrangés sortait de mon imagination parce que je suis tellement naïf que je ne sais pas comment monter un match. Ce n’étaient que des promesses pour tirer quelque chose de vous.

Le Ghana ne pouvait-il pas battre les USA? 

Les Boys américains ont amélioré leur performance cette fois-ci comparativement à 2006 et 2010 où ils avaient battus par les Black Stars du Ghana. Leur victoire sur les hommes de Kwesi Appiah est logique dans une certaine mesure. Seulement il est aussi une évidence que le Ghana méritait mieux qu’une défaite (1-2). Les spécialistes du foot s’accordent à dire qu’ André Ayew (auteur du but égalisateur) et ses coéquipiers méritaient au pire des cas un nul.

Une situation qui amène à se demander si Nyantakyi, « spécialiste des matches truqués » n’a pas joué un rôle dans la victoire des Etats Unis contre le Ghana. Mais encore faut-il que les accusations formulées contre le patron du football ghanéen soient vérifiées. 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports