Afrique Ghana-Uruguay: Il y a quatre ans, Suarez brisait le rêve de tout un continent !

Suarez main nvo

Le continent africain en général et les Black Stars du Ghana auront sans doute du mal à l’oublier.2 juillet 2010 – 2 juillet 2014, il y a quatre ans, le Ghana a été privé d’une historique qualification pour les demi-finales d’une coupe du monde. Ceci, par la faute d’un certain Luis Suarez. Retour sur un geste héroïque pour les uns et d’anti-jeu pour les autres.

Nous sommes le 2 juillet 2010. Pour sa deuxième participation à une phase finale de Coupe du monde après celle de 2006, le Ghana a réussi l’exploit d’arriver en quart de finale et affrontait ce jour là l’Uruguay. Après un score d’un but partout dans le temps réglementaire, les deux équipes passent aux prolongations. Alors qu’elles jouent la dernière minute de ces prolongations, le Ghana va vivre une terrible situation. Sur une tête de Kwadwo Asamoah qui envoyait droit le ballon dans le but uruguayen, Luis Suarez, alors joueur de l’Ajax d’Amsterdam, surgit et empêche le ballon d’entrer dans le goal de la Celeste de ses mains. Il écope d’un carton rouge et le Ghana hérite naturellement d’un penalty. Malhreusement, la sentence sera ratée par Asamoah Gyan. Suarez exulte. Les séances de tirs au but qui vont suivre verront l’Uruguay éliminer les Black Stars. Terrible coup de massue sur la tête des Africains qui voyaient déjà le Ghana en demi.

Suarez main loonvo

Luis Suarez : héros dans son pays, bourreau des Africains !

« Je suis très calme. Cela valait la peine d’être expulsé de cette manière parce qu’à ce moment précis, je n’avais pas d’autre choix. Je suis un golerazo (un grand gardien), c’est l’arrêt du Mondial. La main de Dieu, c’est moi qui l’ai maintenant », a plaisanté Suarez après la partie. « Quand j’ai vu que le tir allait au-dessus, ce fut une très grande joie. Je l’ai fait pour que mes coéquipiers gagnent aux tirs au but », a-t-il ajouté.

Même si son pays est éliminé en demi-finale quelques jours plus tard, le joueur a revêtu depuis ce jour l’habit d’un héros en Uruguay. Pour les Uruguayens, son geste, loin d’être de la méchanceté, est un geste héroïque. C’est sans doute la raison pour laquelle Luis Suarez a été aveuglement soutenu jusqu’au sommet de l’Etat après la morsure qu’il a infligé à Giorgio Chellini lors des troisièmes matchs de poule du Mondial 2014.

Les Africains, bien évidemment, ne voient pas les choses de la même manière. Pour eux, Suarez est un tricheur et son geste « un geste d’anti-jeu ». Ceci explique pourquoi de nombreux adeptes du football africain se sont moqués de lui en mai dernier, quand il a versé de chaudes larmes après le nul de Liverpool sur le terrain de Crystal Palace. Un nul qui a privé les Reds du titre de champion d’Angleterre. Et que dire de la joie que beaucoup d’Africains disent avoir ressenti après la suspension écopée par Luis Suarez suite à la morsure de Chellini.

Revivez la main de Luis Suarez dans cette vidéo:

Image de prévisualisation YouTube
Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com