Belgique Marc Wilmots : Contre l’Argentine ? « Je pense que les gens vont bien s’amuser »

Marc-Wilmots

28 ans après, la Belgique de Marc Wilmots se retrouve parmi les huit meilleures nations du Monde. Les Diables Rouges se sont qualifiés pour les ¼ de finale de la Coupe du Monde. Les hommes de Marc Wilmots se sont imposés devant les Etats-Unis (2-1) après prolongation. Les Belges ont montré qu’ils montaient en puissance dans le tournoi. Tous les espoirs sont permis. Au prochain tour de ce Mondial 2014, Marc Wilmots et ses Diables Rouges affronteront l’Argentine samedi.
Au micro de la RTBF, Marc Wilmots est revenu sur un match fou une « propagande pour le football belge » mais aussi une rencontre difficile pour « es nerfs ». « On a essayé d’être dominant. Ce n’était pas facile face à une équipe qui ne pensait qu’à défendre. Mais il y a eu beaucoup de mouvements, beaucoup de variations, on a bien pressé au milieu et on s’est créé 26 tirs cadrés. Tim Howard prenait tout. Il faisait match de sa vie. Il m’a fait penser à Michel Preud’homme en 1994. C’est le genre de match où tu peux être éliminé aux tirs au but. Je ne peux rien reprocher aux garçons. »

 

 

Comme depuis le début du tournoi, la différence est venue du banc et de Romelu Lukaku en particulier. « On a dit qu’il ne jouait pas bien, qu’il ne marquait pas, qu’il était lourd. On l’a détruit mentalement nous on l’a remonté mentalement. Ça va très vite en football. Je lui avais dit que la solution était de rester positif, de travailler à l’entrainement et que sa chance viendrait. C’est une bonne récompense pour son travail ».

 

 

« Notre qualification est méritée. Mais moi je pense déjà à la suite, à la récupération, au programme d’entrainement et au prochain match ». Un quart de finale qui s’annonce somptueux face à l’Argentine de Leo Messi. « Ça me rappelle Brésil-Belgique en 2002. L’Argentine est une grande nation du foot qui n’a pas encore produit ce que l’on attend d’elle. Ce sera un beau match à voir, je pense que les gens vont bien s’amuser. Et nous, on a une belle occasion et on n’a plus qu’une seule ambition, c’est d’aller en demies. On n’a pas peur. Je crois que s’ils ont vu le match, c’est plutôt eux qui vont commencer à douter ».

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com