Brésil 2014 Luis Felipe Scolari veut rester à la tête de la Selecao

scolari (Copier)

Alors que les médias et les supporteurs réclament son départ, Luis Felipe Scolari s’accroche à son poste. Samedi après la nouvelle débâcle en match pour la 3è place de la Coupe du monde face aux Pays-Bas (0-3), le technicien brésilien a confié son désir de rester à la tête de la Selecao.

Scolari l’a confié à José Maria Marin, le président de la CBF (Fédération brésilienne de football). Ce dernier lui par ailleurs indiqué qu’une réunion aura lieu entre les deux hommes vendredi prochaine t qu’une décision finale sera prise. Les joueurs font bloc derrière Scolari. Thiago Silva confiait avant la petite finale: « «Ce n’est pas le moment de le crucifier. Ce n’est pas parce que je suis à côté de lui, je l’ai déjà dit au groupe et à lui personnellement à quel point on avait confiance en lui et comme on avait grandi comme équipe avec lui. On est ensemble. Quand on échoue, on échoue ensemble. Le responsable de la défaite, ce n’est pas lui, nous les joueurs, on était sur le terrain, même-moi qui n’y étais pas ».

Mais d’autres acteurs ne l’entendent pas de cette oreille. On se rappelle de la sortie fracassante de Wagner Ribeiro, l’agent de Neymar après le 1-7 concédé face à l’Allemagne en demi-finale« Voilà les six critères pour diriger le Brésil. Il fallait donc aller entraîner l’équipe nationale du Portugal et ne pas gagner quoi que ce soit. Entraîner Chelsea et être viré. Aller entraîner l’Ouzbékistan. Revenir au Brésil, entraîner une grande équipe et la rétrograder en D2. Poser sa démission 56 jours avant la fin du championnat pour échapper à la relégation. Être un vieux connard, arrogant, méchant et ridicule », a confié le représentant de Neymar.

Deux noms sont déjà cités pour remplacer Scolari. Il s’agit d’Alexandre Gallo et Tite.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com