Combats [exclu] Interview: Victor Ahiavor, « Mes Jeux Olympiques à moi »

DSCN0320 (Copier)
Alors que les XXèmes Jeux du Commonwealth se sont ouverts mercredi à Glasgow, Africa Top Sports a interviewé le judoka ghanéen, Victor Ahiavor. Entretien.
Victor, comment vous sentez-vous à 3 jours de votre entrée en lice dans ces Jeux du Commonwealth ?
Je suis très excité d’y prendre part. Ces Jeux sont très importants, et c’est un véritable honneur d’y participer. Représenter les couleurs du Ghana lors d’un événement d’une telle ampleur est quelque chose de fantastique.
Qu’est-ce que ces Jeux représentent pour vous ?
Ils représentent beaucoup. C’est un évènement important : les meilleurs athlètes y seront, de nombreux pays, des quatre coins du globe seront présents. Pour moi qui n’ai pas été qualifié aux Jeux Olympiques de Londres, c’est presque mes « Jeux Olympiques ». C’est quelque chose de spécial, et ça l’est encore plus pour moi qui réside en Angleterre.  
Est-ce un objectif dans votre saison ?
Oui. Faire une performance aux Jeux du Commonwealth, c’est quelque chose d’important dans un palmarès. C’est également une très bonne répétition à un mois des championnats du monde, même s’il faudra faire attention, et éviter la blessure.
Est-ce que vous y voyez l’occasion de vous relancer après votre élimination au 1er tour des Championnats d’Afrique ?
Tout à fait.  C’était difficile de perdre dès le 1er tour du championnat continental. Je viens ici un peu avec un esprit de revanche. J’ai analysé ce qu’il s’est passé, et désormais je vais essayer de corriger mes erreurs pour venir sur ce tournoi avec un nouveau plan, qui je l’espère, fonctionnera.
Que pensez-vous du tirage au sort ?
La catégorie des -90kg est l’une des plus relevées au monde, et ce tournoi n’y échappe pas. Le danger viendra de partout, tous les combattants sont talentueux. Il faudra prendre les combats les uns après les autres, et répondre présent sur le tapis.