Afrique CAF-Ligue des champions : Sétif confiant face à l’Esperance de Tunis

Entente Sétif

ES Sétif accueille l’Espérance de Tunis ce samedi pour le compte de la 5ème journée de la Ligue des champions. Déjà vainqueur à l’aller à Tunis même, l’ESS a un ascendant psychologique sur son adversaire du jour, surtout qu’un point pourrait être suffisant pour s’approcher de la demi-finale. Leaders du groupe B de la Ligue des champions d’Afrique de football avec 8 points, les Sétifiens de l’ESS n’ont plus besoin que d’une victoire face à l’Espérance de Tunis.

L’Entente de Sétif aura l’opportunité ce soir de composter son billet pour le dernier carré de la C1. En effet, à une journée de la fin de la phase des poules de la plus prestigieuse compétition des clubs du continent africain, les Ententistes, qui restent sur un retentissant succès à Tunis devant le Ahly Benghazi (0-2), auront une belle occasion de sceller définitivement leur qualification aux demi-finales en arrachant les trois points de la victoire.

« En remportant le match face à l’Espérance, nous aurons atteint notre objectif initial qui était d’arriver en demi-finale de la Ligue des champions », rappelle l’entraîneur sétifien, Kheireddine Madoui, avant de souligner que la tâche face à Oussama Darragi et ses co-équipiers sera sûrement compliquée.

« En plus de leur expérience des grandes compétitions, les Tunisois, même s’ils sont presque éliminés, ont un prestige à défendre et il faut s’attendre à ce qu’ils donnent tout, samedi soir, avertit le coach sétifien. Je pense que notre équipe a bien travaillé pour préparer cette rencontre et je puis assurer que le problème qui m’a fait passer pas mal de nuits blanches, celui de la cohésion en l’occurrence, est aujourd’hui réglé, ou presque ».

« Samedi soir, que ce soit moi ou un autre qui marque, l’essentiel sera de l’emporter pour atteindre les demi-finales, une performance qui nous permettrait de rêver à un titre qui fuit Sétif depuis 26 ans (l’ESS avait remporté la Ligue des champions, appelée alors coupe d’Afrique des clubs champions, en 1988, en surclassant les Nigérians d’Iwuanyanwu Nationale par 4 à 0 à Constantine, ndlr) », ajoute Belameïri.

 

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com