Afrique JO de la jeunesse: Stop, pas de joueurs de pays touchés par Ebola sur les pistes!

JO Nankin Ebola

Ebola n’est pas le bienvenu à Nankin en Chine où débute ce samedi la 2ème édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse. Certains athlètes en provenance de pays d’Afrique de l’ouest touchés par l’épidémie d’Ebola ne pourront pas participer à la compétition. C’est une interdiction du CIO (Comité international olympique) et du comité organisateur des Jeux.

La fièvre hémorragique à virus Ebola et son lot de conséquences. Il a été décidé que « les athlètes venant des régions infectées ne pourront pas participer aux sports de combat (2 athlètes) ni aux sports de natation (1 personne)« , indiquent-ils dans un communiqué qui précise que les autorités chinoises sont prêtes à faire face à tout cas de fièvre Ebola. Selon le site internet de ces jeux, il y a 25 athlètes venant des quatre pays les plus touchés par Ebola, soit la Sierra Leone, le Liberia, la Guinée et le Nigeria.

« Nous regrettons qu’en raison de ce problème, certains jeunes athlètes souffrent doublement, avec l’angoisse causée par l’épidémie dans leurs pays d’origine, et en plus de ne pas pouvoir participer à ces jeux« , ont déclaré les organisateurs dans leur texte commun publié vendredi.

Aucune indication n’était immédiatement disponible sur le nombre de participants de ces pays déjà arrivés à Pékin, ni sur le fait qu’un seul nageur ait été interdit de compétition, alors qu’il y en a trois qui viennent des pays affectés. Pendant les deux semaines que va durer la compétition, les athlètes en provenance des régions infectées seront soumis à des « prises de température régulières, ainsi qu’à des examens physiques« .

Ebola, ce monstre qui décime l’Afrique occidentale 

A ce jour, la fièvre hémorragique à virus Ebola, qui touche essentiellement la Guinée, le Liberia et le Nigéria (dans une moindre mesure) a tué 1.069 personnes selon le dernier bilan et provoqué une mobilisation générale sur le plan mondial. Plusieurs grandes compagnies aériennes ont cessé de desservir la région.

La Guinée a déclaré l’état d’urgence sanitaire et imposé de stricts contrôles à la frontière, et les États-Unis viennent d’ordonner l’évacuation des familles de diplomates du Sierra Leone, un pays voisin, également affecté.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que l’épidémie d’Ebola était largement sous-estimée et que des mesures « extraordinaires » devaient être prises pour empêcher la propagation du virus.

Déjà, la maladie a eu des répercussions sur plusieurs matches sur le continent, notamment les rencontres Guinée-Togo comptant pour les éliminatoires CAN 2015, Sierra Leone-Ghana. Au Liberia, les stades ont été fermés pour cause de l’épidémie. Les exemples sont légion. Une situation qui mobilisé l’ensemble des stars africaines pour stopper la propagation de ce fantôme.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports