Afrique La Libye se retire de l’organisation de la CAN 2017

libyechan (Copier)

La Libye n’abritera pas non plus la CAN 2017. Comme pour l’édition 2013, le pays du nord de l’Afrique jette l’éponge. Ceci en raison de l’instabilité socio-politique qui prévaut dans le pays depuis la chute du président Mouammar Khadafi. Cette hypothèse dans l’air depuis un certain moment.

« Une délégation libyenne, conduite par le ministre de la Jeunesse et des sports de Libye et comprenant le président de la Fédération Libyenne de football, l’a signifié au président de la Confédération Africaine football, Issa Hayatou« , lit-on sur le site de la CAF. Du coup, contre-contre la montre pour trouver un nouveau pays capable d’organiser la compétition. L’Algérie s’est déjà déclarée candidate pour abriter la grand messe du football continental. Mais la CAF indique qu’une circulaire a été adressée aux 54 associations membres avec pour objet «ouverture des candidatures pour l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2017».

Toutes les nations intéressées ont jusqu’au 30 septembre 2014 pour déposer leur candidature. La CAF précise néanmoins qu’elle « sélectionnera un pays hôte possédant déjà l’essentiel des infrastructures et facilités requises (stades, terrains d’entraînement, hébergement, voies de communication…) » compote tenu des délais impartis. C’est l’Afrique du Sud qui a dû organiser la CAN 2013 et le CHAN  2014 après le désistement de la Libye.

La désignation du nouveau pays hôte de la CAN 2017 sera effectuée lors d’une session du Comité Exécutif au cours de l’année 2015. 

 

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com