Afrique [Exclu] itw avec Yaya Touré: « avoir un meilleur état d’esprit chez les Eléphants »

toure (Copier)

La saison écoulée, Yaya Touré a tout gagné. Un troisième Ballon d’or africain, Joueur BBC de l’année, Lion d’or, championnat d’Angleterre, etc; le milieu de terrain ivoirien a également affolé les statistiques. Mais il a également vécu deux derniers mois compliqués avec une Coupe du monde terne (collectivement) et le décès de son frère. Pour Africa Top Sports, Yaya Touré est revenu sur sa saison et se projette sur la nouvelle.

 

C’est un ouf de soulagement d’avoir repris la Premier League après un été un peu mouvementé?

 

J’avoue que c’était une période très particulière pour moi. La Coupe du Monde où nous avons fini avec des regrets, le décès de mon frère surtout et aussi toutes ces rumeurs dont je ne suis pas la cause.

Mais bon je vais pas me plaindre car cela fait partie du haut niveau. Le plus important est que je suis  maintenant focalisé sur mes objections avec mon club et mon équipe nationale avec laquelle il va valoir se racheter et donner de la joie aux supporteurs ivoiriens.

 

Au sortir de la Coupe du Monde, vous vous êtes quand même tiré avec le titre de « 4ème meilleur joueur du Mondial en termes d’occasions crées » par l’agence Squawka….

J’ai appris cela après la Coupe du Monde. Ça fait plaisir mais j’aurais préféré que ces occasions soient transformées en buts. Cela aura permis à la Cote d’Ivoire d’aller loin dans le Mondial. On tenait vraiment à faire plaisir à notre peuple…

 

Vous détenez également le record du plus grand nombre des passes réussies jamais réalisé dans le championnat anglais, avec un pourcentage de 81%, soit 834 passes servies à ses coéquipiers, qu’est que cela vous inspire?

La fierté de représenter l’Afrique toute entière dans un des meilleures championnats au monde. Vous savez, les footballeurs africains ne sont pas assez reconnus à leurs justes valeurs.

On favorise beaucoup les européens et les sud-américains. Et pourtant le footballeur africain a plus de mérites tellement son parcours est difficile.

En entrant sur les terrains, j’ai en tête de représenter dignement l’Afrique, montrer que les footballeurs africains sont les meilleurs. Cela ne va pas sans le travail et le professionnalisme.

touree (Copier)

 

En parlant de footballeurs africains, vous vous distingués depuis trois saisons comme le meilleur, la preuve vous avez raflé toutes les récompenses individuelles ces derniers mois (prix BBC, Joueur de l’Année de la CAF, Le lion d’Or…), quelle constance ? 

C’est la reconnaissance à mon talent et à mon travail. Je remercie tout ce qui m’envoie des messages d’affections, ceux qui votent pour ses distinctions. Les Africains connaissent la qualité et savent le récompenser. J’espère donc continuer à faire rêver et surtout gagner d’autres trophées…Seul le travail paye et moi j’aime la perfection. J’associe à ces récompenses toutes les personnes qui m’ont accompagné dans mon parcours, de mon quartier Adjamé en passant par l’ASEC ainsi que les différentes personnes qui m’ont aidé durant ma carrière. Je ne les oublie pas.

 

Vu votre saison stratosphérique, vous êtes archi-favoris pour gagner votre quatrième titre de joueur africain de l’année CAF mais aussi prix BBC du meilleur joueur africain de l’année…

Ça sera au jury d’en décider. Pour ma part, j’ai fais le travail (rires!). La saison 2013/2015 est ma saison la plus aboutie avec trois titres gagnés avec mon club (Champions d’Angleterre 2014, coupe de la Ligue en 2014). J’ai inscris 20 buts en 35 matches de Premier League.. Pour un milieu de terrain c’est pas mal non? (Rires). En tout cas je serais heureux de gagner de nouveaux trophées et je continuerais à travailler pour être davantage le meilleur.

 

Vous entameriez le weekend prochain, le début des éliminatoires de la CAN 2015 et dans le même temps la psychose s’est installée avec le virus Ebola quant au match contre la Sierra Leone. Cette situation ne vous inquiète-t-elle pas ? 

Bien sur que c’est inquiétant !  Mais pour l’heure nous restons mobilisés pour assurer notre qualification. Nous suivons avec attention l’évolution des choses mais on reste concentré autour les objectifs de la sélection.

 

Quels sont tes ambitions avec la sélection ivoiriennes de football?

Mes ambitions c’est d’abord faire en sorte que l’état d’esprit au sien de la sélection soit le meilleur possible. Nous avons d’excellents joueurs et avec le nouveau staff, je suis confiant.

Les autres cadres et moi travaillerons à ce que les plus jeunes soient à l’aise dans la sélection afin qu’ils puissent exprimer davantage leurs talents. Nous devons être davantage rassemblés et solidaires pour bien gérer la campagne des qualifications.

Et l’objectif prioritaire c’est de gagner la CAN 2015 et de l’apporter au peuple ivoirien. Cela me tiens vraiment à cœur.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com