Clubs Olivier Kapo : Voici comment le Franco-Ivoirien avait été menacé de mort en Grèce

olivier_kapo

Olivier Kapo avait frôlé la mort en Grèce. Désormais sociétaire du club polonais du Korona Kielce, l’ancien milieu de terrain du Levadiakos  a fait un témoignage qui donne des sueurs froides.

Lorsqu’il était joueur du Levadiakos  en Grève, Olivier Kapo a failli mourir. Evoluant aujourd’hui sous les couleurs du Korona Kielce en Pologne, l’international franco-ivoirien raconte comment il avait été menacé de mort en Grèce.

« Il y a eu des menaces de mort à mon égard, de la part du président. Avant de jouer un match, j’ai reçu des gens chez moi, des voisins, qui m’ont demandé de prendre un carton rouge. Ils avaient fait des paris sportifs et m’ont proposé de me verser une partie des bénéfices en échange. Et le président, qui était au courant depuis le début, m’a convoqué la veille du match en question, pour me demander si j’avais accepté le deal. Moi, je lui ai répondu que j’étais quelqu’un de réglo, que je ne voulais pas faire ça et que s’il pensait que j’étais un joueur corruptible,  je pouvais rentrer chez moi et quitter le club. À ce moment-là, il m’a répondu : ‘Tu n’iras nulle part, parce que je vais te tuer, avec ta femme et tes enfants. Tu ne vas pas revoir ta famille.’ Mais au final,  j’ai joué le match, on a perdu, et je suis rentré chez moi. Je pense qu’il (le président) veut tester les joueurs, leur faire peur. C’est dramatique. Ça montre de quoi ils sont capables, ce n’est plus du football. Tout cela n’a rien à voir avec ce que j’ai pu vivre en France ou en Angleterre par le passé. Même l’Afrique est dans une meilleure situation que la Grèce au niveau du football. C’est ahurissant. », a expliqué l’ancien Auxerrois dans un entretien accordé à So Foot.

Forcément, Olivier Kapo ne gardera pas vraiment un bon souvenir de son expérience en Grèce, au Levadiakos notamment.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports