Coupe du monde FIFA-Corruption: Des montres de 25000 euros font polémique !

Blatter montre nvo

Encore des soupçons de corruption à la FIFA, instance dirigeante du football mondial. Déjà accusés d’avoir attribué le Mondial 2022 au Qatar dans des conditions très obscures, voilà Sepp Blatter, candidat à sa propre succession à la présidence de la FIFA, et ses acolytes de nouveau cités dans une autre affaire très embarrassante.

En effet,  le journal anglais Sunday Time croit savoir que Blatter et 26 autres membres de la FIFA auraient chacun reçu une montre d’une valeur de 25 000 euros à leur arrivée au Brésil avant le coup d’envoi du Mondial. En acceptant ce présent, le patron de la FIFA et les autres membres de l’instance ont violé le Code d’éthique de leur institution. Un code qui stipule que les membres de la FIFA n’ont pas le droit d’accepter de cadeau.

Faux, rétorque la FIFA qui n’a pas tardé à réagir aux informations du Sunday Times. Par le biais d’un communiqué rendu public ce dimanche, l’instance a tenu à mettre cette affaire au clair.

« Concernant une requête du Sunday Times, il est important de noter qu’il s’agit de deux sujets différents. Premièrement, il est de fait que la FIFA n’a pas distribué de montres aux membres de son Comité Exécutif ni à son Président ou son Secrétaire Général. En tant que chronométreur officiel de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™, et conformément à l’approche standard de l’entreprise pour chacune de ses activations marketing, Hublot a fourni des montres à la FIFA en tant que prestations en nature dans le cadre de son contrat. Conformément aux procédures de gouvernance interne, la FIFA a officiellement demandé en juin 2014 au président indépendant de la chambre d’instruction de la Commission d’Éthique de la FIFA, Michael J. Garcia, et au président indépendant de la Commission d’Audit et de Conformité, Domenico Scala, s’il serait acceptable de distribuer ces montres à son Comité Exécutif et au Président de la FIFA en tant que souvenir de la Coupe du Monde de la FIFA 2014™. Les deux présidents ont déterminé en juin 2014 que ceci ne serait pas autorisé en vertu des règles de conformité de l’organisation, et il a ainsi été décidé de ne pas distribuer de montres aux membres. Deuxièmement, lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™, la Fédération Brésilienne de Football (CBF) a distribué à diverses personnes, dont des membres du Comité Exécutif de la FIFA, des montres commémoratives de leur propre sponsor (dans le cadre des festivités du centenaire de la fédération). La Commission d’Éthique en a été informée et étudie actuellement la question », a indiqué la FIFA sur son site internet.

Les choses auraient été plus simples si Theo Zwanziger, un des membres de l’instance n’a pas confirmé avoir reçu une montre.

« Avant mon départ pour le congrès de la FIFA à São Paulo, il y avait un sac FIFA dans ma chambre. Je l’ai rapidement ouvert et j’y ai vu des maillots, des stylos, des pins, mais pas de montre. Après j’ai reçu un coup de fil d’un journaliste anglais me demandant si j’avais reçu une montre. J’ai donc à nouveau regardé dans le sac et j’y ai trouvé une montre dans un emballage en plastique et enroulée dans le maillot du Brésil. J’ai donc indiqué au comité de l’éthique que je souhaitais renvoyer cette montre », a-t-il à Die Welt.

Cette affaire risque de faire couler beaucoup d’encre et de salive à la FIFA dans les prochains jours.

 

 

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com