Autres Sports Championnat d’Afrique des Rallyes : la manche malgache décisive

2

Stand by à la tête du Classement du championnat d’Afrique à l’issue du Safari Rally, disputé le week end dernier au Kenya. Au début de la journée du Dimanche, l’Ivoirien Gary Chaynes tenait encore le titre entre ses mains mais une suspension cassée dans l’avant dernière spéciale l’a contraint à quitter la course et il doit patienter -et peut être lutter – jusqu’à la dernière manche à Madagascar pour être sacré.

Pourtant, Chaynes avait un grand boulevard ouvert devant lui après le retrait du Zambien Essa à la veille même de la course. Dans la deuxième des treize spéciales au programme, la Mitsubishi EvoX du Kenyan Jassi Chatthe, dernier challenger pour Chaynes, a pris feu.

Le jeune Ivoirien pouvait alors dérouler à la huitième place du général sans chercher à tenter le diable, la deuxième place du classement ARC lui suffisait amplement pour s’assurer du titre. C’était jusqu’à l’incident sus cité. Premier pilote ARC, le jeune Kenyan Manvir Baryan (Subaru Impreza) impressionnait à la 3è place du général, derrière deux anciens vainqueurs du Safari, Baldev Chager (Mitsubishi EvoX) et Carl Flash Tundo (Proton Neo Satria S2000).

Chager et Tundo se marquait à la culotte jusqu’à la 5è spéciale et les 54km de Loldaiga où Flash a crevé, ce qui semblait avoir donné un avantage psychologique à Baldev qui continuait à creuser l’écart sur les spéciales suivantes.

Le Safari est réputé très éprouvant pour les hommes et très cassant pour les mécaniques et l’édition 2014 n’a pas failli à cette réputation. Outre Chaynes et Chatthe, l’Ougandais Jas Mangat (Mitsubishi EvoXR4), Rajbir Rai, vainqueur du dernier Rallye d’Ouganda (Mitsubishi EvoX), Ian Duncan ancien vainqueur du Safari (EvoIX), le Rwandais Babis Fitidis (Subaru), Dennis Mwenda, le favori de la catégorie 2 roues motrices, figurent entre autres sur la longue liste des abandons.

1 (4)

Le retour de Skoda

Le Kenyan Quentin Mitchell a été très attendu sur l’ancienne Skoda Fabia S2000 du Néo Zélandais Hayden Paddon, arrivée à Nairobi le matin même de la course. La marque tchèque est de retour en Afrique après les Octavia WRC au début des années 2000. Après un début plutôt laborieux, Mitchell n’a pas tardé à trouver ses marques pour signer des temps à la hauteur de la puissance de sa voiture il finit 4è du général devant l’inusable Azar Anwar sur une Evo8.

Les Ougandais sont venus nombreux sur ce 62è Safari dont le départ a été donné par Son Excellence M. Uhuru Kenyatta, Président du Kenya. Après le retrait de Mangat, Duncan Mubiru sur sa Subaru Impreza Tommi Makinen Racing, a repris le fanion ougandais pour terminer à une honorable 7è place.

La catégorie  des voitures à roues motrices a été dominée par  Jonathan Somen (Ford Escort Mk2). Le valeureux Nikhil Sachania – paraplégique rappelons le – s’est imposé dans la catégorie MPV (Voiture tout terrain) sur un Mitsubishi Challenger face à des adversaires armés de Browler et Tom Cat plus compact et plus puissant.

Pour en revenir au championnat d’Afrique, Gary Chaynes et Mohammed Essa sont toujours séparé de 8 points à l’avantage du pilote ivoirien, toutefois le Zambien reste en course pour le titre. La dernière manche à Madagascar revêt une importance capitale. Chaynes a déjà confirmé son engagement. De son coté, Essa ne s’est pas encore prononcé mais ses concitoyens le poussent à aller dans la Grande Ile et ont même commencé à lever des fonds.

KCB SAFARI RALLY KENYA

1. Baldev Chager/Ravi Soni (EVOX) 02:47.13
2. Carl Tundo/Tim Jessop (Proton Neo Satria S2000) 2:48.24
3. Manvir Baryan/Drew Sturrock (Subaru N16) 2:52.06
4. Quentin Mitchell/Nicholas Camara (SKoda Fabia S2000) 2:52.23
5. Azar Anwar/Julius Ngigi (EVO8) 2:57.27
6. Tejvir Rai/Zahir Shah (EVOX) 3:01.59
7. Duncan Mubiru/Musa Nsubuga (Subaru) 3:02.10
8. Jasmeet Chana/Ravi Chana (EVO9) 3:02.50
9. Karan Patel/Tauseef Khan (Subaru GC8) 3:05.29
10. Ronak Shah/Riyaz Ismail (Subaru N12B) 3:05.49