Afrique CAF Ligue des Champions : Le TP Mazembe veut tout donner face à Sétif

TP Mazembe

Le TP Mazembe accueille l’ES Sétif ce dimanche pour le compte de la demi-finale retour de la Ligue des Champions africaine. Lors du match aller, le TP Mazembe avait été battu par les Sétifiens 2 buts à 1. C’est avec ce léger handicap que les Congolais abordent cette manche retour. Mais les hommes de Patrice CARTERON auront besoin d’une victoire d’un but à zéro afin de se qualifier pour la finale. Et l’entraîneur de TP Mazembe croit en la victoire de son club.

« L’Entente Sportive Sétifienne est une équipe qui a du mal à faire le jeu, qui est plutôt à l’aise en contre. Elle joue de la même façon à domicile qu’à l’extérieur avec un bloc défensif consistant qui se contente de contre attaquer. Ce n’est pas le même visage que celui de l’équipe qu’on avait affronté la saison passée… », a expliqué Patrice CARTERON sur le site officiel du TP Mazembe avant d’ajouter : « Pour battre cette équipe de Sétif, on doit continuer à être en progrès dans la conservation de la balle. A l’aller, on était quasiment entre 60 et 70% à l’extérieur, ça nous avait permis d’avoir de grosses occasions sur l’ensemble du match. Il faudra maintenir et conforter cette possession de balle, pourquoi pas l’amplifier. Par contre, il faudra être beaucoup plus tueur dans les zones de vérité. On a eu un comportement défensif très moyen au match aller, on a, selon moi, payé la semaine des matches internationaux, les joueurs sont rentrés dans un état lamentable. On l’a vu une semaine plutôt lors de notre match amical face à Don Bosco où ils n’étaient pas prêts physiquement… Je sais qu’ils seront beaucoup mieux après le match de Sétif et donc prêt ce dimanche. Surtout ne pas rater trop d’occasions. »

Pour le technicien français, il faut aller chercher le billet qualificatif de la finale quel qu’en soit le prix à payer. « Ce n’est pas normal d’avoir le relâchement après les buts qu’on marque, on a parlé avec les joueurs cette semaine sur cet aspect. On est capable de faire de grandes choses, on se doit même de mourir sur le terrain dimanche. On doit se qualifier et offrir à nos supporteurs cette finale et puis on aura encore un mois pour améliorer ce qui doit l’être. On doit tout donner sans se préoccuper des forces de notre adversaire, ne compter que sur nos forces et on en a beaucoup. On est souvent capable de faire de très bonnes choses à domicile, on doit être inspiré dimanche et faire un grand match. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com