Asie Un carton rouge, une élimination, des accusations de racisme: Asamoah Gyan a les nerfs à vif

gy (Copier)

Soirée difficile mardi pour Asamoah Gyan. En demi-finale de la Ligue des champions d’Asie, l’attaquant ghanéen est passé par tous les états. Incapable de marquer pour mettre son équipe sur les rails, Gyan se fait expulser après un tacle dangereux. Après la rencontre, il a accusé un adversaire d’insultes racistes.

Al Ain, le club de Gyan ne disputera pas la finale de la Ligue asiatique des champions. Malgré sa victoire 2-1 avec un but du Congolais Jirès Kembo Ekoko, les Emiratis s’arrêtent là. Au match aller, les Saoudiens d’Al Hilal s’étaient imposés 3-0. Gyan a dû quitter la pelouse à 20 minutes du terme après un carton rouge sur un tacle dangereux.

Après le match, Asamoah Gyan a accusé le milieu de terrain roumain d’Al Hilal (Arabie Saoudite) Mihai Pintilii d’avoir prononcé des propos racistes à son encontre: «Il m’a dit quelque chose qui m’a mis en colère. Il sait ce qu’il m’a dit. Demandez-lui.» Le meilleur buteur africain en Coupe du monde passe des jours difficiles. La semaine dernière, sa famille a dû nier les accusations de meurtre et de sacrifice humain après la disparition de son ami musicien Castro lors d’une balade des deux hommes.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com