Afrique Alain Giresse : « L’équipe de Tunisie est venue chercher un nul »

Alain Giresse

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3ème journée des éliminatoires de la CAN 2015.

Les Lions de la Teranga, dirigés par Alain Giresse, peuvent se targuer d’avoir plus tenté que leur adversaire, mais au final, les joueurs d’Alain Giresse n’ont jamais réussi à mettre Mathlouthi, le portier tunisien, en difficulté. Georges Leekens, qui a préféré jouer avec une défense à cinq a réussi son pari en fermant toutes les issues devant les attaquants sénégalais. Comme prévu, les tunisiens ont été dominés dans le jeu, mais ils n’ont jamais plié. A l’issue de la rencontre, Alain Giresse est revenu sur un match qu’il juge fermé.

« L’équipe de Tunisie est venue chercher un nul et a cassé le rythme du match. On ne peut reprocher grand-chose aux joueurs du fait des conditions dans lesquelles s’est déroulé le match. C’était un match fermé où ils avaient du mal à se trouver un espace. En seconde mi-temps, on a joué plus haut et on est arrivé à trouver les failles bien que la Tunisie était très bien regroupée », a confié Alain Giresse comme le rapporte galsenfoot.com. « Le nul, il faut l’analyser avec ce que nous avons dans cette rencontre. Parce qu’au bout d’un premier quart d’heure, nous avons déjà un premier blessé (Kara Mbodji) qui est sorti. A sa suite Moussa Sow aussi s’est blessé. Salif Sané, qui était aussi très hésitant, il fallait le préserver. C’est dans ces conditions difficiles que s’est déroulé le match. Aujourd’hui, la Tunisie n’a pas gagné, le Sénégal n’a pas aussi perdu. Ça a manqué ce petit geste de précision. Tout le monde a fait des efforts. Le contexte était vraiment particulier,» a ajouté Alain Giresse.

Ce résultat nul, s’il ne handicape aucune des deux sélections, permet à l’Égypte, vainqueur du Botswana (0-2) plus tôt dans la journée, d’effectuer un rapproché au classement. Le Sénégal et la Tunisie comptent désormais 7 points après trois journées, et les Pharaons pointent à quatre longueurs, alors qu’il reste trois rencontres à disputer.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com