Clubs Affaire Luzenac: Quelle témérité! Le club ne désarme pas…

Luzenac

La bataille judiciaire n’est pas près de se terminer pour Luzenac qui, il y a un peu plus d’un mois, officialisait l’arrêt de sa section professionnelle et son redémarrage en DHR.

C’est sans compter avec la détermination de Luzenac que de conclure tout de suite que c’est fini pour le club ariégeois. En, effet, alors qu’il officialisait début septembre l’arrêt de sa section professionnelle et son redémarrage DHR, ainsi que l’avait tranché le Tribunal administratif de Toulouse, la SASP du LAP est toujours vivante. Christophe Pelissier (entraîneur principal) et Jean-Marie Stéphanopoli (entraîneur adjoint) sont d’ailleurs toujours sous contrat.

Interrogé par nos confrères de La Dépêche, Jérôme Ducros, le président du club ariégeois, explique l’actualité du LAP : « Je travaille tous les jours une à deux heures pour le LAP. On est là, on tient bon la barre même avec des locaux qui sont vides. » D’ici « quinze jours, trois semaines« , les avocats du LAP (toujours Maîtres Frédéric Carol et Jean-Jacques Bertrand) vont saisir le tribunal administratif de Toulouse sur deux fronts : obtenir la réintégration du club en Ligue 2 et obtenir des indemnités financières. Le combat continue.

 

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Je connais bien la vallée de l’Ariège, et donc Luzenac, et je soutiens son club de foot depuis que celui-ci est en National. Quand on voit le LAP battre Oléans et le Gazelec d’Ajaccio sur leur terrain (0-1) et quand on voit ces 2 équipes promues se bien tenir en Ligue 2, on se demande où est la justice?

Comments are closed.