Autres Sports Rallye de Kisumu : Deuxième victoire pour Rajbir Rai

_Rajbir

Rajbir Raï a remporté le rallye de Kisumu, Samedi dernier. C’est sa deuxième victoire dans le Championnat kenyan après celle acquise à Nanyuki. 

Le pilote Finlandais Tapio Laukkanen a été la grande attraction de cette 8è et avant-dernière manche. Cet authentique Champion de Finlande et Champion Britannique des Rallyes a remplacé au pied levé le jeune Manvyr Baryan au volant de la Subaru N16 du team MRC, ce dernier ayant dû se retirer avant le départ à cause d’un souci au niveau de son pied.

Beaucoup ont douté de la capacité de Laukkanen à l’annonce de sa participation. Mais il a vite fait de lever tous les doutes à son endroits lors la première spéciale, Mwani longue de 10 km, qu’il a remporté avec une avance de … 39 secondes, soit près de 4 secondes au kilomètres. Il a enfoncé le clou dans la seconde spéciale face aux pilotes kenyans impuissants sur leur terrain. Mais la course du Finlandais volant s’est arrêté brusquement dans la 3è spéciale quand il est sortie de la piste, endommageant l’avant de la belle Subaru N16 du Team MRT. Cet épisode atout de même le mérite de démontrer que le niveau de vitesse des pilotes africaine est assez faible pour prétendra à se frotter aux habitués du WRC et même en WRC2. Des participations comme celle de Tapio Laukkanen sont à encourager.

Rajbir Raï s’installe alors dans le fauteuil de leader. Pas pour longtemps car Flash Tundo l’y a délogé dès la 4 spéciale. Ce dernier aidé par la puissance de sa Porton S2000 augmentait son avance au fil des spéciales et semblait filer vers la victoire quand il a dû s’arrêter pour remplacer une roue crevée dans la 7è et dernière spéciale. Rajbir et sa Mitsubishi EvoX franchit la ligne d’arrivée en vainqueur pour 32 secondes. « Nous avons adopté un rythme assez modéré dans les parties cassantes et rocailleuses. On a crevé quand on a décidé d’augmenter la cadence en fin de rallye heureusement c’était sur une piste assez tendre » a déclaré Rajbir. Le jeune pilote de 23 ans est sans conteste la grande révélation de cette année car outre ses deux victoires en Championnat kenyan il a également remporté la victoire scratch au Rallye d’Ouganda.

Tundo échoue à la deuxième place pour 32 secondes. Azar Anwar (Mitsubsihi Evo8) monte sur la dernière marche du podium. Baldev (EvoX), victime d’une crevaison dès la spéciale d’entame puis d’une casse de carter d’huile qui l’ont relégué au-delà de la 10è place termine finalement à la 6è place et reste en lice dans la course au titre alors que Jassi Chatthe en est pratiquement écarté après un deuxième abandon consécutif. Les casses étaient d’ailleurs nombreuses lors de ce rallye de Kisumu  Malik, Issa Amwari,  Onkar Raï entre autres figures sur la liste des abandons.

Jonathan Somen remporte la catégorie des 2 roues motrices et réalise même un petit exploit aux commandes de sa Ford Escort MK2 car il intègre le top 10 final.