Afrique du Sud L’ambitieux Paris d’Anderson

kevanderson (Copier)

Le tournoi de Bercy, dernier Masters 1000 de la saison, a débuté ce lundi à Paris. Seul représentant africain engagé dans le tableau final, Kevin Anderson a un coup à jouer, lui qui n’a jamais dépassé le deuxième tour à Bercy, avec pour objectif de se rapprocher d’un Top 15 avec lequel il flirte sans jamais l’avoir atteint.

Malgré son double mètre sous la toise, il passerait presque inaperçu dans les couloirs de Bercy. Pourtant, Kevin Anderson pourrait bien être la surprise du dernier Masters 1000 de la saison, à condition de retrouver la régularité qui en a fait un solide membre du Top 20 depuis un an. Le Sud-Africain n’a plus enchaîné trois victoires sur le circuit depuis début août, c’était à Toronto, théâtre de son dernier quart de finale en Masters 1000. Il égalait alors sa meilleure performance dans un tournoi de ce standing, après avoir atteint 2 fois le même stade à Indian Wells, en 2013 et 2014.

Finaliste à Acapulco et Delray Beach cette année, Anderson n’a cependant pas remporté le moindre titre en 2014. Il y a donc fort à parier qu’une nouvelle présence en quarts de finale d’un Masters 1000 est un objectif fixé par le natif de Johannesburg, sportivement mais également financièrement. Se hisser parmi les huit derniers joueurs en lice à Toronto lui avait offert un chèque de 75 000 dollars, contre 104 000 pour sa performance à Indian Wells en début d’année.

A Bercy, Kevin Anderson n’a jamais dépassé le deuxième tour. Exempté de premier tour grâce à son statut de tête de série, il ne lui faudra donc gagner qu’un petit match pour faire mieux. Ce sera face à Santiago Giraldo. Le Colombien n’a pas trainé pour écarter le Russe Mikhail Youzhny au premier tour (6-2, 6-4). En cas de succès, Kevin Anderson, tête de série n°14, croiserait la route de Stanislas Wawrinka, quatrième joueur au classement ATP, et vainqueur de l’Open d’Australie en début de saison. Pas forcément de quoi faire peur à Anderson, qui a battu le Suisse deux fois en huitièmes de finale de Masters 1000 cette année, à Indian Wells puis à Toronto.

Premier Africain dans le Top 15 depuis 11 ans ?

Une nouvelle  victoire de prestige serait donc la bienvenue pour Anderson, qui a atteint les huitièmes de finale des trois premiers Grands Chelems de la saison, avant d’échouer au troisième tour de l’US Open face au futur vainqueur surprise, le Croate Marin Cilic. Actuellement 18ème joueur mondial, à deux places de son meilleur classement (16ème début octobre), le Sud-Africain a donc l’occasion de faire un grand pas vers un Top 15 qu’il n’a pour l’instant jamais atteint, et qui constituerait une rampe de lancement intéressante avant d’aborder la saison 2015. Il serait d’ailleurs le premier joueur africain à intégrer le Top 15 depuis le Marocain Younès El Aynaoui en décembre 2003.

A noter que Kevin Anderson sera également en lice en double, avec de réelles chances d’aller loin, aux côtés du très expérimenté Nenad Zimonjic, vainqueur à Bercy il y a 5 ans et détenteur de 8 victoires en Grand Chelems (5 en double messieurs, 3 en double mixte).

Avant d’arriver à Paris, le sud-Africain a posté sur son compte Twitter une photo, prise en 1998, de lui et Rafael Nadal, de deux semaines son cadet, sans doute en soutien à l’Espagnol, qui a annoncé son forfait pour la fin de saison pour se faire opérer de l’appendicite.

De Maël Seror, correspondant à Paris

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports