Clubs Affaire Zidane: Le Real saisit la justice administrative

Zinédine Zidane

Le Real Madrid fait bloc derrière Zinédine Zidane. Après le rejet du recours déposé par le technicien français suite à sanction contre sa personne, le club merengue a décidé de porter l’affaire devant la justice administrative.

Zinedine Zidane, l’entraîneur de l’équipe réserve du club merengue. Zidane a été suspendu pour trois mois par la fédération espagnole (RFEF). Il est reproché au champion du monde 98 de ne pas posséder les diplômes requis pour occuper le poste d’entraîneur principal sur le banc du Real Madrid Castilla, selon la presse espagnole. Après le recours effectué auprès du comité d’appel de la Fédération espagnole, le Real Madrid a décidé ce vendredi de saisir le Tribunal administratif du sport (TAS), instance en relation avec le ministère espagnol des Sports. « Le recours que nous avons présenté  a été rejeté et nous avons présenté aujourd’hui devant le TAS une demande de mesure suspensive« , a déclaré à l’AFP une porte-parole du Real. L’instance, créée au début de l’année, est l’organe compétent en Espagne pour examiner « l’activité des fédérations en matière de dopage, de discipline sportive et de garantie de la légalité des processus électoraux« , comme le précise son site internet.

Les arguments en faveur de Zidane

Le quotidien As affirme que Zidane, 42 ans, est en cours d’obtention du diplôme pour lequel il a été sanctionné, et qu’il devrait le valider au printemps. Après l’annonce de la sanction lundi, le Real Madrid a promis d’employer « toutes les voies légales » pour contester la décision de la RFEF. Le club s’est défendu en assurant que Zidane était « habilité par la Fédération française de football  pour exercer en tant que premier entraîneur dans la catégorie dans laquelle il se trouve au Real Madrid Castilla« . La FFF elle-même a apporté son soutien mardi au technicien français, assurant que « les règlements de l’UEFA permettent à un entraîneur en cours de formation d’exercer son métier« .

En attendant l’issue de la procédure en cours, cette sanction a été synonyme de gros coup dur pour Zidane, qui a fait le grand saut voici quelques mois seulement en entamant sa toute première expérience d’entraîneur principal. En tout état de cause, il faut reconnaître que cette péripétie va indéniablement laisser une tâche d’huile sur la carrière de Zidane, tout grand joueur qu’il fut.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports