Afrique Foot Togo / Congrès FTF : Le courrier de la FIFA contient il des incongruités ?

FIFA

Le courrier de la FIFA concernant le processus électoral de la Fédération Togolaise de Football regorge t-il des incongruités ? Chacun y va de son interprétation à la place publique ainsi et aussi au niveau des émissions sportives.

La FIFA a donné ses observations, suite « à l’absence de toute assemblée générale depuis l’élection de 2010 » du bureau dirigé par Ameyi Gabriel, afin de constituer le corps électoral, ayant droit de vote.

Jouer, donne t-il droit au vote ?

Selon la lettre de la FIFA « Seuls les clubs de 1er et 2è divisions ayant participé aux compétitions de la FTF et financés par la FIFA, ces deux dernières années remplissent les conditions fixées dans les statuts ». En se référent à cette disposition, ASFOSA et Gboehloe Su qui ont participé aux championnats financés par la FIFA devraient avoir droit de vote. Mais les deux clubs n’apartiennent pas au 52 votants, de l’Assemblée Générale de 2010.

L’autre point qui fait également polémique est « Seuls les clubs de 1er et 2è divisions ayant participé aux compétitions de la FTF et financés par la FIFA ». En effet, durant le mandat de Gabriel Ameyi, les pensionnaires de première et deuxième divisions ont disputé trois championnats, saisons 2011-2012, 2012-2013 et 2013-2014. Seules les deux premières saisons ont été financées par la FIFA.

L’instance faîtière du football mondial n’a pas injecté de l’argent pour le compte du dernier exercice. Alors que Tigre Noir Zéphyr, qui a participé aux deux premières saisons financées par la FIFA, a boycotté la dernière. Et Kakadl ? Depuis déjà une décennie, ce club qui devait évoluer en deçà de deuxième division n’a plus participé aux championnats organisés par la FTF et financé par la FIFA. Et paradoxalement ce club a toujours droit de vote.

Avant le report de l’Assemblée Générale, la FIFA, à travers la FTF avait demandé aux clubs et Ligues de se mettre en règles avant le jour « J ». Seuls Espoir de Tsevié, l’AS Binah et la Ligue de Tchamba n’ont pu exécuter. Conséquence, la FTF a exclu Espoir de Tsévié et l’AS Binah dans la liste du corps électoral qu’elle a publié. Mais le courrier  de la FIFA n’en a pas fait cas. Du coup, Espoir de Tsévié, l’AS Binah et puis la ligue de Tchamba (cette ligue organise finalement son congrès le 08 novembre) peuvent avoir droit de vote.

Les interprétations sur le courrier de la FIFA divisent actuellement les différents camps et chacun essaient de tirer le drap sur lui. Voulant apporter des éclaircissement, la FIFA n’a t-elle pas mis le lait sur le feu?

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com