Afrique CAN 2015: La Côte d’Ivoire ou un géant au pied d’argile?

côte d'ivoire

Sans briller, la Côte d’Ivoire a validé sa qualification pour la CAN face au Cameroun (0-0), déjà qualifié. C’étai hier mercredi à l’occasion de la 6e et dernière journée des éliminatoires de CAN 2015.  Un nul de la honte ?

« Nous n’avons pas voulu revivre la situation de la Grèce. A une minute de la fin du match, nous étions qualifiés, mais sur un contre nous avons pris un but qui nous a éliminés du mondial. Nous avons retenu la leçon. Nous avons joué contre le Cameroun avec l’expérience et l’intelligence.» Ces arguments du capitaine des Eléphants Yaya Touré ne cachent pas l’évidence que la Côte n’a pas joué hier face au Cameroun. Dans ce non-match, les actions ivoiriennes dangereuses n’ont pas été légion. Le tout en supériorité numérique. Plus grave, il faut reconnaître que l’équipe emmenée par Hervé Renard a été décevante depuis le début des éliminatoires, après la lourde défaite concédée face aux Lions indomptables à Yaoundé (4-1). A l’époque, l’entraîneur français avait déchaîné une tempête de colère sur ses joueurs. « Après avoir passé 10 jours avec l’ensemble de l’effectif, je suis très désagréablement surpris du manque de rigueur défensive, s’était inquièté Hervé Renard sur le site officiel de la FIF. « J’appelle rigueur défensive, savoir rester organisés, même quand on attaque. Il va me falloir du temps pour trouver cette combinaison qui part du gardien de but au premier attaquant. Ce qui nous a été préjudiciable, c’est ce manque de rigueur à tous les points de vue ».

La Côte d’Ivoire, un cas inquiétant

Il faut avoir que c’est dans la douleur que les Eléphants ont obtenu leur billet pour le voyage de Malabo l’année prochaine. Soit! L’essentiel c’est de passer. Toutefois, l’inquiète demeure et pour cause. En 20 participations à une phase finale de CAN, la Côte d’Ivoire n’a réussi à soulever le Trophée qu’une seule fois: 1992 à Dakar au détriment du Ghana d’Abedi Pelé. Et depuis plus rien…Finalistes en 2006, les Ivoiriens verront la coupe leur échapper au profit des Pharaons d’Egypte. L’édition suivante 2008 donc, Didier Drogba et les siens arrêtent leur aventure en demi-finale. 2012 ne sera pas non plus l’année de la chance pour une Côte d’Ivoire qui tombe en finale sur une Zambie « surentraînée » par un certain Hervé Renard.

La Côte possède de grands joueurs certes, mais cela ne lui pas permis de faire bonne figure lors de ces trois participations à une phase finale de Coupe du monde. Emmanuel Adebayor, le capitaine des Eperviers du Togo, lancera avant le dernier Mondial qu’il « y a trop d’ego au sein de l’équipe ivoirienne« . Pape Diouf, l’ancien président de l’Olympique de Marseille, lui, dira presque que la Côte n’est pas une équipe mais un rassemblement de grands noms de joueurs (c’est une paraphrase).

Gervinho, Yaya Touré, Salomon Kalou et autres parviendront-ils à faire mentir aux détracteurs lors de la prochaine CAN en Guinée Equatoriale?

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports