Afrique [Exclu] Sénégal: Papiss Cissé, « On n’est pas plus forts qu’en 2012 »

papiss (Copier)

L’attaquant des Lions du Sénégal et de Newcastle, Papis Cissé en marge d’une cérémonie de remises d’équipements sportifs à des écoles de football de Dakar ce jeudi, a accordé un entretien exclusif à ATS, où il tire le bilan des éliminatoires de la CAN 2015 et procède à une rétrospective de la dernière CAN catastrophique du Sénégal à Bata en 2012, où il était de la partie.

Papis, dans un groupe G où rien n’était donné d’avance devant la Tunisie et l’Egypte, le Sénégal a pourtant réussi à décrocher une des deux places qualificatives. Qu’est ce qui explique ce nouveau mental fort des Lions? 
 
Tout d’abord, je tenais à féliciter tous mes coéquipiers, surtout les jeunes qui pour la plupart ont joué leur premiéres éliminatoires d’une Can à cette occasion. C’est une très bonne chose de se qualifier. Mais, ce qu’il faut simplement noter, c’est le fait qu’on y a cru du début et la fin, mais surtout qu’on a le potentiel nécessaire pour répondre à tous les défis. Je salue la manière dont toute l’équipe s’est comportée pour assurer cette qualif. Dans cette équipe, ce qui me marque c’est la solidarité. C’est important et çà a joué sur nos performances;
Cette équipe n’est -elle pas meilleure que celle de 2012 qui justement avait été à Bata et dans laquelle, vous étiez? 
Entre la génération 2012 et celle ci, je ne veux pas trop m’apesantir sur la différence. Mais, ce que je sais si quelqu’un vous dit que l’équipe actuelle est plus forte, il vous dit du n’importe quoi. Il raconte des histoires. En 2012, le Sénégal avait l’une des meilleures équipes du continent. Même si, elle s’est arrêtée au premier tour avec ce qu’on sait. Mais, ne cassons pas du sucre sur le dos de cette équipe là de 2012.
Quel avenir pour cette équipe là encore en Guinée Equatoriale? 
Vous savez, une équipe veut dire un collectif. Que je joue ou non, le plus important est qu’elle gagne. Maintenant pour la prochaine CAN on jouera totalement nos chances, on prendra match par match et on essaiera de faire mieux que lors des éliminatoires. Maintenant remporter la CAN 2015, je ne peux vraiment pas vous le dire. Nous préférons pour le moment rendre grâce à Dieu de nous avoir permis de se qualifier à ce rendez-vous. Pour le reste on verra.
Publié par Oumar DIARRA pour Africa Top Sports

OumarouATS