Afrique Cameroun-Election Fecafoot: Antoine Bell « Owona est aussi tombé dans l’erreur »

Antoine bell nvo

Joseph Antoine Bell voulait briguer le poste de président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Mais sa candidature a été recalée tout comme celles de cinq autres postulants. Le comité de normalisation de l’instance dirigeante du foot camerounais évoque des éléments manquants dans leurs dossiers. Mais pour Antoine Bell, il n’en est rien.

« Je crois malheureusement que lui aussi (Joseph Owona, ndlr) est tombé dans l’erreur généralisée depuis toujours, qui consiste à croire que le jour le plus important de l’élection à la Fécafoot est le jour de la finale », regrette l’ancien gardien camerounais, cité par Camfoot.com. « Cette finale est pour moi, l’instant où on remet le trophée. (…) Pourtant, ce jour-là, il est déjà trop tard et les jeux sont faits. Voilà pourquoi l’année dernière on a pu voir des gens capables d’élire quelqu’un qui est en prison », ajoute Joseph Antoine Bell.

Pour lui, la composition des délégués qui sont appelés à voter n’est pas normale. Voilà, selon Bell, ce qui pose problème lors des élections à la Fecafoot.

« L’observateur envoyé par la FIFA pour vérifier le bon déroulement du scrutin dira que « les élections se sont bien passées, ’il n’y a pas eu d’incident et monsieur un tel a eu 100% de voix, on n’y eut rien, j’ai vu des gens aller voter librement’. Seulement, il ne sait pas que ces gens ont été choisis précisément par celui pour qui ils vont voter. Or, nous qui avons suivi, savons que dans les 45 départements et dix régions où il y a eu élection, il y a eu problème », a fait remarquer l’ancien Marseillais.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com