Foot Europe Saint-Etienne – Gradel : « Il faut juste gagner » le derby face à Lyon

Saint-Etienne – Gradel

Ce dimanche, le « chaudron » de Geoffroy Guichard sera surchauffé pour un classique du foot qui passionne autant les supporteurs que les politiques. Car de tous les derbys offerts par la Ligue 1, celui du Rhône est certainement le plus excitant. Après PSG-OM, Saint-Etienne – Olympique Lyonnais est le derby le plus important de l’année.

« Cela l’est forcément pour les supporters. Pour nous, les joueurs, c’est un match très important mais nous sommes obligés de jouer tous les matches à fond, derby ou non. C’est tout de même un match particulier, une rencontre à part, » a reconnu Max-Alain Gradel sur le site officiel de l’AS Saint-Etienne.

La rivalité entre ces deux clubs dépasse le simple cadre du terrain, et regorge d’histoires qui ont fait sa légende.

« C’est tout ce qu’il y autour, dans l’avant-match. On joue pour la famille, les supporters, l’histoire du club que nous représentons. Lorsque tu joues un derby, tu joues un peu différemment. Tu n’as jamais envie de perdre, mais encore moins dans un derby. C’est le genre de matches qui te donne envie de te surpasser », a ajouté le joueur de l’AS Saint-Etienne.

Bien installés sur la troisième marche du podium, les Gones, invaincus depuis dix journées (7v, 3n), frapperaient un grand coup en s’imposant dans le Chaudron. De son côté, Saint-Etienne vient de concéder un cinquième match nul toutes compétitions confondues face à Qarabag en Ligue Europa (1-1) et peine toujours autant à concrétiser ses occasions.

« Dans un derby, le classement ne compte pas. Il faut juste le gagner. Contre Lyon, il n’y a pas de calculs à faire, il faut l’emporter. Que l’on soit premiers ou relégables, peu importe. Un derby, il faut le gagner, a poursuivi l’international ivoirien de l’AS Saint-Etienne. Mentalement, on ne peut pas être dans l’état d’esprit de se dire que cela fait beaucoup de temps que le club n’en a pas remporté un. Cela ne nous aiderait pas à bien préparer la rencontre. Justement, c’est une statistique à rompre. Cela doit être une motivation supplémentaire pour nous : faire partie de l’équipe qui a stoppé cette série défavorable. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com