CAN Doumbia Seydou: Ses plus gros objectifs à la CAN 2015

doumbb

Au rendez du football africain, les étoiles n’ont d’autre ambition que de scintiller de tout leur éclat. Dans la foulée de leurs performances majuscules en club, les internationaux africains vont à la CAN pour crever l’écran. C’est le cas de Doumbia Seydou, l’artificier du CSKA Moscou fraîchement bombardé meilleur joueur du championnat russe sur l’année 2014; une deuxième consécration du genre après celle de 2011.

Habitué des exploits individuels en club, il « espère réaliser la même chose avec la Côte d’Ivoire au cours de cette CAN« . Mais, c’est aussi et surtout la perspective de la victoire finale qui décuplera les ardeurs de celui qui a inscrit le premier but des Eléphants lors des éliminatoires (2-1 contre la Sierra-Leone). Car, et Doumbia le dit si bien, « c’est toujours important de remporter ce trophée » que les Eléphants poursuivent depuis le sacre de 1992, au Sénégal.

A l’orée de la messe équato-guinéenne, la concentration est donc au plus haut niveau. A tel point que l’ancien pensionnaire de Inter FC (centre de formation) élude le débat sur sa prochaine destination, alors qu’il figure dans les petits papiers des grands clubs européens: « Je suis en train de revenir (en référence à sa récente blessure). J’espère être prêt pour la CAN. Et après, on verra bien. Je ne saurais vous dire où j’irai (…) Toujours est-il que je peux m’exprimer dans plusieurs clubs« .

Bénéficiant de l’entière confiance d’Hervé Renard, grand artisan de son retour à la sélection après sa « retraite anticipée », Bannin constitue un atout majeur sur le front de l’attaque ivoirienne. Une escouade offensive orpheline du légendaire Didier Drogba.

De notre collaborateur en Côte d’Ivoire, EMGEY MARTIAL

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports