Actu CAN 2015 : Côte d’Ivoire-Mali, un duel fratricide

côte d'Ivoire-Mali

L’Afrique, mieux le monde, est entrain de suivre une Coupe d’Afrique palpitante. Après la deuxième journée dans les groupes A, B et C, le suspense demeure entier. Pour l’heure aucune équipe n’est éliminée ni qualifiée pour le tour suivant. Place ce samedi au Groupe D avec l’opposition entre la Côte d’Ivoire et le Mali puis Cameroun- Guinée.

La première rencontre est un derby de l’Afrique de l’ouest car les deux pays sont non seulement frontaliers, mais ont des familles de part et d’autre. Après leur match nul lors de leur première sortie, aucune sélection n’a droit à l’erreur, la bataille s’annonce déjà rude.

Et le sélectionneur des Eléphants sait que la tâche ne sera pas facile : « Quand on affronte un demi-finaliste des deux dernières éditions, on sait à quoi s’en tenir, assure Hervé Renard. On affronte l’une des meilleures équipes du continent, avec son capitaine emblématique, Seydou Keita ».

Dans le camp du Mali, la Côte d’Ivoire est à respecter : « La Côte d’Ivoire était favorite avant la Coupe d’Afrique. Si ça a changé aux yeux de certains, pour nous rien n’a changé. La Côte d’Ivoire est favorite, pas nous. », indique Seydou Keita. Le milieu de terrain ajoute : « La Côte d’Ivoire a toujours eu de grandes équipes et de grands joueurs. Que ce soit avec les Drogba ou les Yaya Touré. Rien n’a changé à ce niveau-là non plus. Après, aller au bout, gagner des titres, c’est autre chose. Pour nous, la Côte d’Ivoire est une grosse nation de football et elle le restera. »

Gervinho absent

Si l’issue de cette rencontre est indécise, vu la prestation des Maliens face au Cameroun, une chose est au moins certaine, Gervinho sera absent de cette rencontre. L’attaquant de l’AS Rome a écopé de deux matchs de suspension après avoir donné un gros coup sur le joueur guinéen, Naby Keita. L’ancien sélectionneur des Chipolopolo pense déjà au remplaçant de Gervinho : «Je pense qu’on a des arguments offensifs pour le remplacer. Avoir le même profil de joueur, c’est très difficile. Un joueur comme Gervinho, il n’y en a qu’un. Mais on fera avec. Je suis sûr que celui qui le remplacera remplira sa tâche parfaitement ». Le Français ajoute : « Nous avons plein d’autres talents comme Seydou Doumbia, Junior Tallo, Max Gradel, Lacina Traoré »…

Même si on regrette sa suspension, les Maliens s’en réjouissent tout de même. « Gervinho est un joueur important pour la Côte d’Ivoire. S’il n’est pas là, ça fait un atout de moins pour la Côte d’Ivoire. Après, son absence ne change rien à notre envie de nous battre », a dit Seydou Keita.

Côte d’Ivoire-Mali, du déjà vu

Les deux pays se sont déjà affrontés trois fois lors d’une phase finale de la CAN. Avantage pour Ivoiriens qui s’en sortent toujours bien. La dernière victoire des Eléphants remontre à la demi-finale de 2012.

Mais les coéquipiers de Seydou Keita ne désarment pas : «Il faudra être forts dans les zones de vérité, souligne le défenseur Fousseni Diawara. Il faudra être bon défensivement, être bien en place, et être efficace en attaque. On a manqué un peu d’efficacité face au Cameroun. On aurait pu mener au score de deux buts à la mi-temps. Résultat : on fait match nul 1-1 ». Il rappelle : « Par rapport à la possession de balle, on sait que la Côte d’Ivoire est bonne, avec des joueurs très techniques. Nous, on va jouer avec nos armes. »

La rencontre aura lieu à Malabo sous le coup de 16 heures temps universel.

CAN : qui va la gagner après le 1er round du 1er tour ? Je persiste...

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Live-can-92

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com