Angleterre Diaby: Une étoile étiolée par la malédiction des blessures

Abou-Diaby

Il n’est pas certain qu’Abou Diaby continue avec Arsenal après le contrat actuel qui se termine en juin prochain. Victime d’une énième rechute, le joueur de 28 ans retrouve l’infirmerie. Lassé par la fragilité de son milieu de terrain, Arsène Wenger ne semble pas prêt à prolonger l’international français.

Depuis son transfert dans la capitale anglaise, Abou Diaby s’est blessé 42 fois, ce qui a lentement mais surement étiolé son étoile pourtant promise pour briller à l’image de celle de Patrick Vieira. Depuis août 2011, Abou Diaby n’a disputé au total que 23 rencontres depuis août 2011, sur fond d’une succession de rechutes. .

Après quatre mois d’absence en raison de problèmes à une hanche puis à un mollet, Abou Diaby a rechuté cette semaine. Cette troisième blessure de la saison a poussé Arsène Wenger à s’interroger publiquement sur l’avenir au club d’un joueur dont le contrat expire au mois de juin.
«Diaby est toujours blessé. Il n’est pas prêt de revenir prochainement et d’être en forme pour jouer. Il va falloir prendre une décision en ce qui concerne son contrat. Sa situation va forcément jouer en sa défaveur», a ainsi expliqué vendredi l’entraîneur d’Arsenal. «On peut se demander d’où il tire sa force pour revenir et travailler à chaque fois plus fort. Quand on arrive le matin, il est déjà à la salle de gym. Il fait extrêmement bien ses exercices, je ne peux pas lui reprocher son attitude. Je ne peux que l’admirer pour cela. Il est toujours dans mon esprit», avant d’ouvrir la porte à une prolongation de contrat : «S’il est de nouveau opérationnel, il aura un nouveau bail.»

Ce énième retour à l’infirmerie d’Abou Diaby  semble avoir changé la donne. Encensé par les trois derniers sélectionneurs français (Domenech, Blanc et Deschamps) pour ses qualités techniques, son volume et sa lecture du  jeu, Diaby n’a malheureusement jamais cessé d’être rattrapé par la galère. Sa malédiction des blessures pourrait conduire à mettre un terme à une carrière mise entre parenthèses. Une triste fin pour un joueur qui méritait beaucoup mieux.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports