Actu CAN 2015 : La Tunisie préfère la voie juridique pour se justifier devant la CAF

tunisie

Le dernier délai, c’est aujourd’hui. La Confédération Africaine de Football avait demandé à la Fédération Tunisienne de Football de lui présenter une lettre d’excuse au plus tard ce jeudi à minuit. Une décision qui fait suite à l’accusation des Tunisiens vis-à-vis de l’instance africaine de football d’être l’instigateur de ce penalty « scandaleux ».

Mais visiblement, l’instance du football de Tunisie ne veut pas bouger d’un iota sa position prise depuis hier lors d’une réunion. La FTF a refusé de s’excuser auprès de la CAF.

Pour le bureau fédéral tunisien, les réactions des joueurs sur le terrain et les déclarations d’après match ont été causées par les décisions de l’arbitre Seechurn Rajindraparsad. Cette situation peut se dégrader si rien n’est fait.

La Tunisie ne  compte pas baisser les bras et veut affronter Issa Hayatou et son institution sur le terrain juridique pour faire valoir ses droits.

La sanction de la Tunisie

La Tunisie se dit doublement lésée. Sanctionnée une première fois par l’arbitre qui l’a privée d’une qualification aux demi-finales de la CAN, elle a été sanctionnée une seconde fois. La commission des arbitres de la CAF lui a infligé une série de sanctions dont le paiement d’une amende de 50 000 dollars et l’obligation de présenter des excuses sur ses accusations de partialité contre l’arbitre de la rencontre. La Tunisie doit également payer « le coût de réparation des dégâts causés par la partie tunisienne au stade de Bata et la CAF », selon le communiqué de la CAF.

Qui va gagner la finale ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

 

 

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com

2 Commentaires

  1. L’arbitre mauricien a été pénalisé. Il seraitv temps que l’arrogance des dirigeants et de certains joueurs tunisiens, qui se sont permis des paroles et des actes inacceptables entre gens civilisés, prenne fin. Seuls les imbéciles ne reconnaissent jamais leurs fautes et erreurs. IL est d’autre part incorrect de parler de « Issa Hayatou et son institution, la CAF ». M. Hayatou est président élu de la CAF. M. Hayatou ne dicte pas les politiques de la CAF. En insultant M. Hayatou, on insulte la CAF et tout le continent africain. Les excuses demandées à la Fédération tunisienne de football sont donc des excuses que cette fédération, ses dirireants et ses joueurs doivent à tous les Africains !

  2. Pauvre con, tu as de la merde dans les yeux et aussi à ton petit cerveau !

Comments are closed.