Afrique du Sud CM de Rugby 2015 : La SARU impose un quota aux Springboks pour le mondial

bryan habana et tendai mtawarira_springboks

La SARU (Fédération Sud-africaine de rugby) passe à l’échelon supérieur dans sa politique de quota. Selon l’AFP la SARU impose au staff des Springboks la sélection de sept joueurs non-blancs au minimum pour la prochaine Coupe du monde. Cette décision annoncée ce mardi par le président de la SARU Jurie Leroux s’inscrit dans le cadre d’un ambitieux plan de « transformation raciale ».

Le but poursuivi par la SARU est d’arriver à 50% de non-blancs pour toutes les équipes de clubs et les sélections nationales d’ici à 2019. Heyneke Meyer et son staff devrait toutefois se creuser la tête pour trouver 7 joueurs non-blancs de haut niveau pour le mondial, car 21 ans après la fin de l’apartheid les joueurs non-blancs sont peu à crever l’écran dans le rugby sud-africain.

Des sept non-blancs qui seront parmi les 23 sur la feuille de match durant le mondial deux doivent être obligatoirement des noirs, les métis ayant depuis longtemps trouvé une petite place dans les sélections, à l’image de l’emblématique ailier Bryan Habana, idole des supporteurs sud-africains depuis la Coupe du monde 2007 remportée en France.

Les Springboks sont logés dans le groupe B de la Coupe du monde (18 septembre au 31 octobre 2015 en Angleterre).

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS