Afrique Coupe CAF: Horoya a eu un déficit physique selon le coach Bangoura

Coupe-CAF-HOROYA

Horoya Conakry a battu (1-0) hier l’ASO Chlef d’Algérie à l’ultime minute du temps additionnel de la partie disputée, au stade de Bamako, pour le compte du match aller des 16es de finale de la Coupe CAF. L’arbitre béninois, Akintoye Germain Koole, n’a pas hésité à siffler un penalty pour Horoya Conakry  à la 93’, qui a été exécuté par Camara. Les Algériens ont pourtant tenu le match nul jusque dans les toutes dernières minutes mais alors que l’arbitre a donné 8 minutes d’arrêts de jeu.

Il faut dire que les  Algériens étaient intraitables en défense, malgré les assauts répétés des attaquants  de Horoya Conakry. Raison pour laquelle pour coach des guinéens, il y a du travail à faire en vue du match retour des ces 16èmes de finales de la Coupe CAF. Kanfory Lappé Bangoura  a reconnu le gap physique de son équipe. Un déficit qui a handicapé avec un manque de rythme pendant un bon moment face à ASO Chlef.

« On a beaucoup de déficit physique. Il faut reconnaître qu’on a un peu flanché sur le plan physique. Il fallait un peu aller à 70% de nos efforts en première mi-temps. Si vous avez remarqué, on fait moins de pressing parce qu’il ne fallait pas se donner. C’est vers la fin que les joueurs aillent un peu plus fort, qu’ils fassent des pressings,» a confié Kanfory Lappé Bangoura  dans des propos relayés par Foot224.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com