Asie Qatar 2022: Conditions des travailleurs, Blatter souffle encore le chaud et le froid

Qataro

Le Qatar doit encore faire mieux, beaucoup mieux pour améliorer les conditions des travailleurs expatriés. C’est la dernière « injonction » de Sepp Blatter.

Le président de la Fifa a déclaré que le Qatar avait encore des efforts à faire pour la protection des travailleurs en vue de la Coupe du monde qui se tiendra dans le pays en 2022. C’est à l’occasion d’une visite rendue dimanche à l’émir du Qatar, Sheikh Tamim bin Hamad Al Thani. D’abord, le patron de l’instance mondiale s’est réjoui des efforts « faits » par le Qatar. «L’engagement personnel de l’émir pour la santé des travailleurs me rend optimiste, d’autant que j’ai pu avoir un aperçu des améliorations prévues pour l’ensemble des travailleurs au Qatar», a déclaré Blatter.

« Comme de nombreuses associations de défense des droits de l’homme l’ont récemment souligné, des progrès ont déjà été accomplis, notamment grâce aux normes introduites par le Comité Suprême sur les sites de constructions de Qatar 2022. Mais il ne faut pas en rester là, afin d’assurer de justes conditions de travail à tous ceux qui travaillent au Qatar. Pour ce faire, tous les acteurs, des entreprises de bâtiment aux autorités, devront unir leurs efforts. Il ne fait aucun doute pour moi que le Qatar prend sa responsabilité de pays hôte très au sérieux et qu’il voit la Coupe du Monde comme un moteur au service du progrès social», a-t-il poursuivi.

Depuis l’attribution de la Coupe du monde 2022, le Qatar a toujours fait l’objet de nombreuses critiques quant aux traitements infligés aux ouvriers étrangers travaillant sur les sites devant abriter les matches du Mondial.

Publié par Equipe rédaction pour Africa Top Sports

L'équipe de la rédaction d'Africa Top Sports