Afrique [exclu] Serge Akakpo: « il est temps d’arrêter de se prendre pour ce qu’on n’est plus »

11117991_1143155345710176_1440428681_n

Serge Akakpo récupère du long voyage du Togo la semaine dernière en Ile Maurice dans le cadre de la trêve internationale. Malgré la fatigue, la défenseur des Eperviers a bien voulu répondre à nos questions à travers un chat ce mercredi. Il revient sur le périple à Port Louis et se planche sur les éliminatoires de la CAN 2017.

Ile Maurice 1 Togo 1. Peut-on parler de résultat positif des Eperviers ou de contre-performance au vu du statut de l’adversaire ?

Au vu du résultat et de l’adversaire, forcément on se doit de parler de contre performance. Même si toutes les conditions n’étaient pas réunies, nous sommes des professionnels et on doit pouvoir gérer et s’en sortir mieux que ça.

Après dans le contenu du match c’est différent. En première mi-temps, on a eu du mal à rentrer dans le match, à se trouver, on a eu qu’une seule séance ensemble avant le match. Puis à partir de la 20è-25è minute, c’était mieux. Et toute la 2ème mi-temps on a eu la possession et 4-5 occasions franches (tous dans la surface Ayité 1 fois, Gakpé 2 fois, Segbefia 1 fois, Dossevi 1 fois, Wome 1 fois ) qu’on aurait dû transformer.

Image de prévisualisation YouTube

Le groupe Eperviers se retrouvait pour la 1ère fois depuis l’élimination de la CAN 2015. Comment s’est déroulé ce stage ?

Effectivement depuis notre élimination à Tamalé, on ne s’était plus retrouvé. Donc ce stage c’était aussi l’occasion de revenir sur notre mauvais parcours des éliminatoires 2015.

On en parlait un peu au téléphone, etc. Mais là face à face, on s’est dit certaines vérités et on s’est rendu compte qu’on était passé à côté de beaucoup de choses. Ces échanges ont permis de nous fixer de nouveaux objectifs et de revoir nos ambitions. Au niveau des joueurs, tout s’est bien passé en tout cas.

ffootogo

Beaucoup de joueurs ont manqué à cet appel. L’objectif de ce stage est-il atteint ?

C’est vrai qu’il manquait certains joueurs qui faisaient partie de la liste initiale mais malgré tout le match s’est joué. Le Togo a joué à 11 et des remplaçants sont entrés en jeu. L’équipe nationale c’est une entité, peu importe qui manque à l’appel, elle doit continuer d’avancer et c’est le plus important. Ceux qui n’étaient pas là auront le retour du stage, et devront si on les appelle à nouveau, faire mieux que ceux qui ont joué ce match. Il faut plutôt avancer dans ce sens.

Il faut que tout le monde autour et dans la sélection comprenne que l’équipe est en reconstruction, c’est pas anodin d’avoir perdu 4 matchs sur 6 durant les dernières éliminatoires, et les 2 seules qu’on a gagné c’est contre l’Ouganda, la plus petite nation du groupe, c’est qu’on a un gros manque. Donc il est temps d’arrêter de se prendre pour ce qu’on n’est plus. Oublier la CAN 2013, nos victoires contre le Cameroun, RDC et compagnie. On a de très bons joueurs certes mais on n’a plus d’équipe, on n’a pas d’hommes. Et attention ! Je ne suis pas là pour dénigrer qui que ce soit je m’intègre moi même en premier dans cette image.

Concernant le match, le point positif que je retiens c’est cette mobilisation et la bonne réaction que l’équipe a eu alors qu’on était mené au score depuis la 16eme minute. Je pense que le fait d’avoir égalisé à la 82eme minute montre qu’il y a eu une cohésion et une détermination jusqu’à la fin. C’est ce qui manque aujourd’hui au Togo, la détermination. Donc sur un plan psychologique et en vue des prochaines éliminatoires, l’objectif a été atteint.

Vous avez découvert un nouvel entraineur à Port Louis. Quel a été son apport lors de ce match ?

Oui on a découvert un nouveau coach. On attendait tous de voir ce qu’il allait donner, s’il pouvait être compatible avec l’équipe et apporter ce qui nous manquait depuis un moment.

Lors du match, il a eu une influence plutôt positive. Avant le match, il nous a rencontrés et expliqués comment il voyait les choses et comment il voulait aborder le match. La tactique qu’il a mis en place en première mi-temps (ndlr: 3-2-4-1), il nous avait expliqué que c’était une manière pour lui de tester des joueurs à certains postes et voir comment l’équipe réagit aussi face à certaines situations, tout en se projetant dans l’éventualité d’être confirmé comme coach titulaire car c’était peut être notre dernier rendez-vous avant le début des éliminatoires.

D’ailleurs à la mi-temps, il a vite rectifié le tir au niveau du système de jeu et on a retrouvé notre équilibre. J’ai été surpris car il connaissait déjà tous les joueurs individuellement, nos qualités – défauts, notre parcours en sélection en club etc.. Je pense qu’il s’est beaucoup investi et il a réussi en très peu de temps à instaurer une certaine discipline sur et en dehors du terrain.

saintfiett

Le Togo doit-il garder Tom Saintfiet ?

Si on doit garder Tom Saintfiet ou pas je ne pense pas que ce soit à moi de répondre c’est plutôt aux dirigeants de prendre cette décision. Surtout ceux qui étaient présents au match pour le voir à l’œuvre. Mais moi à mon niveau, je peux dire qu’il m’a plutôt fait une bonne impression.

En juin démarrent les éliminatoires de la CAN 2017. Quelles solutions pour une meilleure campagne ?

Pour une meilleure campagne, il faut je pense une combinaison de plusieurs choses. La première c’est d’avoir un coach et un staff au plus tôt pour qu’ils aient le temps de préparer le terrain, analyser nos futurs adversaires, organiser nos déplacements potentiels en fonction des matchs, etc…

Ensuite il faudrait que nos dirigeants soient plus directs, plus fermes sur les objectifs à atteindre, nous ne sommes plus des enfants, qu’ils arrivent à responsabiliser les joueurs. Avant tout venir en sélection c’est une fierté mais aussi un DEVOIR.

Remplir ce devoir c’est se donner à fond, mouiller le maillot, représenter les 7 millions de Togolais. Et quand on arrive à intégrer tout ça, souvent au bout, il y a la gagne. Donc il faut arriver à fixer des objectifs sur long terme (CAN 2017 – Coupe du monde 2018 ) et non sur une semaine (double victoire face à l’Ouganda puis plus rien… ). Faire passer ce message à chaque joueur convoqué, que les joueurs sachent le pourquoi de leur déplacement. Que nos dirigeants ne viennent pas nous voir à l’hôtel seulement pour serrer nos mains et demander d’après nos femmes!

Mais une chose importante c’est d’arriver rapidement à une harmonie entre chaque joueur et tout le staff, c’est l’une des choses principales qui nous a manqué lors des dernières éliminatoires!!

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

3 Commentaires

  1. Les togolais jouent trop aux stars alors que de tout le Togo seul Adebayor est la star de l’équipe. Je salue en passage Alexis Romao pour ses efforts , ses envies d’être star , les autres rabaissés vous , pensez juste au ballon à mieux le jouer , ayez vos pieds sur terre, rabaissez vos ailerons de poulet, comme le dit votre capitaine ayez plus envie de jouer au foot que de ce montrer au point de vu de ce que vous n’êtes pas. En faisant cela avec beaucoup de détermination vous y arriver à être. A bon entendeur !!!!

  2. Pour vos matchs amicaux cherchez à jouer les équipes connues du public togolais , par exemple l’Afrique du sud, le Ghana, le Nigeria, le Cameroun, le Burkina, l’Algérie et autres pas des équipes du bas de classement FIFA, habituez vous avec les grandes équipes et c’est comme cela que vous allez vous aussi grandir, apprendre plus , à ne pas paniquer dans les compétitions , en se mesurant ainsi aux grandes nations du foot vous saurez également des joueurs faits pour porter des maillots et les mouiller , y en a qui se montrent juste devant des petites équipes et tout le monde crie ils sont fort et face aux grandes équipes on ne les retrouvent plus, le Togo n’a pas besoin de ces types de joueur, si vous jouez les niveaux élevés cela donne envie au togolais de suivre vos matchs d’une part et d’autre part les joueurs convoqués répondent tous à cet appel, ils ont réellement la rage de se mesurez à ces adversaires là , vous croyez pour une prochaine fois vous négociez un match contre forêt de quoi quoi, désert de quoi , le trou du danger … vous croyez vraiment que Adebayor répondrait à cet appel . Svp soyez sérieux dans ce que vous faites et faites plutôt plaisir à ce peuple qui souffre déjà , le foot c’est un moyen de les soulager un peu. Vous joueurs si vous voulez vraiment mériter l’Équipe nationale du Togo , commencez dès maintenant à chercher la condition physique, courez du matin au soir s’il le faut , puisque c’est votre métier au moins 8h de travail journalier , appliquez vous dans vos exercices , soyez prêt physiquement , techniquement tous les jours en ayant bien-sur l’esprit collectif, le Togo ne veux plus voir ses joueurs face à l’adversité que vous pouvez considérez comme de taille , en jouant seulement dans votre surface de réparation les 90 minutes. Je reviens vers vous s’il faut en ajouter. Merci

  3. Salut a tous.tout le plaisir est le mien de faire savoir a tous que le togo doit se relever au moins sur le plan footballiste comme l’esploi de 2006.

Comments are closed.