Autres Sports Rallye Sasol : Chatthe se positionne pour le titre continental

2

Dire que Mark Cronja a dominé leRallye Sasol d’Afrique du Sud (17 et 18 Avril) est un doux euphémisme. Le pilote de la Ford Fiesta S2000 N°24 a remporté 12 des 14 spéciales disputées, dont 5 en surface asphalte, d’une de longueur de moins d’un kilomètre chacune on l’on gagne peu mais  on peut y perdre beaucoup. Henk Lategan (Volkswagen S2000) et Japie Van Niekerk l’ont appris à leur dépend dans la spéciale spectacle numéro 8 à Spaghetti Junction où deux voitures prennent à chaque fois le départ simultanément. Alors classés respectivement 3ème et 4ème, les deux pilotes ont fait une collision spectaculaire à haute vitesse, heureusement sans gravité.

La pluie tombée en trombe la veille a également surpris plus d’un concurrent dès les premières spéciales du Vendredi. Le Néerlandais Hans Weijs Junior a peut être voulu tester la capacité de tout terrain de sa Polo S2000 en dehors de la piste et n’a pas pu y revenir, d’autres ont rectifié la ligne de leur voiture en y laissant quelques éléments de carrosseries, des phares, etc… Cronje de son coté est resté imperturbable.

Le Samedi, la météo a été plus clémente mais Mark Cronje est toujours aussi dominateur et remporte son 3è rallye Sasol d’Afrique du Sud après 2012 et 2013 l’année de ses 2 sacres nationales. Chacun est libre d’y voir un clin d’œil du destin d’autant plus que cette année Cronje a mis dans sa besace les deux manches déjà disputées. Avec Lategan (avant son accident), seul le Champion d’Afrique du Sud en titre, Leeroy Poulter (Toyota Yaris S2000) a pu tenir le rythme imposé par le vainqueur gardant l’écart au général à un peu plus d’une démi minute avant une crevaison vers la fin de la dernière journée de Samedi.

4

Poulter qui a gagné une spéciale termine finalement à  3 minutes de Cronje. Gugu Zulu s’est adjugé la dernière spéciale du rallye et sauve l’honneur de Volkswagen avec la 3è place finale. Le jeune Namibien Wilro Dippenaar sur une Toyota Auris S2000 remporte la catégorie Challenge (celle des S2000 reformées). Volkswagen repart de Sabie avec une victoire, celle de Chad Van Beurden en 2 roues motrices (Polo R2). 17 voitures sur la trentaine au départ ont rallié l’arrivée.

Le Rallye Sasol a été également le théâtre de la 2è manche du Championnat continental. Les 3 pilotes engagés en ARC au départ sont tous à l’arrivée. Le Kenyan Jaspreet Chatthe finit 7è du général. Deuxième du Classement ARC, le Zambien Jassy Singh, Champion d’Afrique 2013, pointe en 9è position du général tandis que son jeune frère Muna Junior est 12ème.

Avec les 25 points de la victoire ARC sur cette manche Sud Africaine, Chatthe rejoint l’Ivoirien Champion Continental en titre, Gary Chaynes en tête du Championnat.  Ce dernier, absent en Afrique du Sud faute de budget, a couru au rallye de Gagnoa 2ème manche du Championnat Ivoirien pour sauvegarder son titre national. Au volant de sa Mitsubishi Evo9, il a remporté son duel face à Moriféré Soumaoro qui pilotait une Evo 10. L’écart final entre les deux hommes est de 2 minutes 45 secondes. Monsieur et Madame Jacquelin, Luc et Virginie, complète le podium 100% Mitsubishi.

Pierrick Artault qui étrennait la Mitsubishi Evo 10 Championne d’Afrique aux mains de Chaynes échoue au pied du podium juste devant le quintuple vainqueur du Bandama Bakary Fané (Subaru Impreza) et les deux Peugeot 205 GTI de Daouda Ouattara et Isiaka Fofana. L’homme fort de la catégorie 2 roues motrices, Gilles Pulvéric a abandonné suite à des ennuis mécaniques sur sa 208 Vti R2.

Pour en revenir au Championnat d’Afrique, la lutte au titre reste très ouvert avec un Gary Chaynes (très) malheureusement privé de soutien qui rendait sa participation aux prochaines manches incertaine, Chatthe est donné favori par les bookmaker pour ramener enfin le titre au Kenya, 32 ans après mais les Singh n’ont pas dit leur dernier mot. Et la manche Zambienne le mois prochain verrait peut être l’entrée en lice de Boom Patrick Solofonirina de Madagascar présenté comme très rapide de l’avis même de Jassy et Chaynes (les deux derniers Champions d’Afrique, c’est dire …) et qui participerait aux 5 manches restantes.