Autres Sports Championnats d’Afrique de Judo: La Tunisie en patron, le Cameroun surprend

judoo
La Tunisie, l’Algérie, le Maroc et l’Egypte se sont partagé 15 des 16 titres de champion d’Afrique mis en jeu à Libreville le week-end passé. Seule Taciana Lima (GBS) a résisté à cette hégémonie en conservant son titre des -48kg. Le Cameroun a récolté neuf médailles.
Dans la course aux Jeux Olympiques de Rio, il valait mieux repartir du Gabon avec des points, ce week-end. Les Tunisiens avaient bien compris le message en récoltant treize médailles. Parmi elles, les doublés en or de Faicel Jaballah et Nihel Cheikh Rouhou en lourds et en toutes catégories. Ils ont bien inspiré Abdelaziz Ben Ammar (-81kg), Hela Ayari (-52kg), Nesria Jlassi (-57kg), et Houda Miled (-70kg), eux aussi sacrés. L’Algérie n’a pas été en reste avec treize médailles aussi, mais seulement quatre titres, acquis grâce à Kaouthar Ouallal (-78kg), Houd Zourdani (-66kg), Abderrahmane Benamadi (-90kg), et Lyes Bouyacoub (-100kg).
Ce dernier est le seul masculin avec Faicel Jaballah à avoir conservé son titre. Taciana Lima (GBS) a elle confirmé que son statut de championne continentale des -48kg était indiscutable. Rizlen Zouak (-63kg) et Yassine Moudatir (-60kg) ont permis au Maroc de repartir du Gabon avec deux titres. Il n’y a pas eu de réelles surprises si ce n’est la victoire chez les -73kg de  Mohamed Mohyeldin, seul égyptien titré cette année. Le judoka de 23 ans succède à Gideon Van Zyl qui restait sur quatre finales consécutives. L’Egypte commence à être distancé par ses voisins, en ne collectant que huit breloques, grâce notamment aux « anciens », Ramadan Darwish et Islam El-Shehaby, médaillés d’argent en -100kg et +100kg.
La relève a du mal à se former avec l’instabilité politique du pays et pourrait bien à terme reléguer le pays encore plus loin. D’autant plus que certains pays sont à l’affut comme le Cameroun, sixième du classement des médailles avec 9 unités dont 6 en bronze. Nadine Wetie Diodjo (argent en +78kg, bronze en open), Hélène Wezeu (bronze en -63kg), Paule Sitcheping (bronze en -57) ou Bernardin Tsala Tsala (bronze en -60kg) ont été les principaux artisans de cette moisson historique. Le Sénégal avec quatre médailles de bronze (Baboukar Mane en toutes catégories, Monica Sagna en +78kg et en open, et Hortance Diedhiou en -57kg) est toujours bien placé.