Asie Chantier Mondial 2022: Amnesty International s’en prend au Qatar !

QATAR-FRANCE-CONSTRUCTION-VINCI-SHERPA

Déjà dans la ligne de mire de plusieurs associations, ONG et organisme de défense des droits humains pour la manière dont il traite les ouvriers qui travaillent sur les chantiers de la Coupe du monde 2022, le Qatar est cette fois épinglé par Amnesty International. Dans un rapport publié ce jeudi et intitulé « Promettre peu, faire moins: le Qatar et les abus sur les migrants avant le Mondial-2022 », l’ONG de défense des droits de l’homme reconnue dans le monde entier accusent les autorités qataries de ne pas respecter leurs engagements par rapport aux promesses faites il y a un an.

En effet, le Qatar, vu les conditions pénibles dans lesquelles les ouvriers travaillent sur les chantiers de la Coupe du monde, s’est engagé à changer les dispositions de son code du travail afin d’améliorer le quotidien des migrants sur les chantiers. Mais, au finish, ces promesses n’ont pas été tenues. « Plus d’un an après les promesses du gouvernement du Qatar de mettre en œuvre des réformes limitées afin d’améliorer les droits des travailleurs migrants, les espoirs de réels progrès s’estompent rapidement. Le Qatar ne s’acquitte pas de ses obligations envers les travailleurs migrants. L’an dernier, le gouvernement a promis d’apporter des améliorations concernant leurs droits, mais dans la pratique, la protection des droits n’a pas connu d’amélioration notable », peut-on lire dans le rapport publié par Amnesty International, qui estime qu’ « il y a de sérieux doutes sur l’engagement du Qatar à lutter contre les abus sur les  migrants ».

Par ailleurs, l’ONG de défense des droits humains dénonce  « l’exploitation généralisée des travailleurs migrants », invitant le Qatar à s’acquitter de ses engagements parce que la Coupe du monde 2022 se rapproche.

 

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com