Afrique Corruption-Afrique du Sud: Pas de pot-de-vin pour obtenir le Mondial 2010

Jordan danny nvo

L’Afrique du Sud réagit une fois de plus après les accusations de corruption venue de la justice américaine suite à l’arrestation, mercredi dernier, de hauts responsables de la FIFA. Alors que les Américains accusent la nation arc-en-ciel d’avoir versé un pot-de-vin au Trinidadien Jack Warner, l’ancien président de la Confédération nord-américaine de football (Concacaf), en échange de trois voix en faveur de l’Afrique du Sud pour l’organisation de la Coupe du monde 2010, le président de la Fédération Sud-africaine, Danny Jordaan, a démenti cela. Tout en reconnaissant que son pays a versé les 10 millions d’euros, celui qui était le président du comité d’organisation de la compétition estime que cette somme n’a pas été donnée sous forme de pot-de-vin.

«Comment aurions-nous pu payer un pot-de-vin pour des voix quatre ans après avoir été choisis?», s’est interrogé Danny Jordaan dans un entretien avec le Sunday Independent. Le patron de la Fédération sud-africaine dit n’avoir jamais « payé de pot-de-vin ou accepté de pot-de-vin de qui que ce soit de toute ma vie ».

C’est le Sunday Independant qui a révélé ce à quoi ont servi les 10 millions de dollars. Selon ce média, l’argent a été versé à un fond de développement de la CONCACAF. Et cette somme provenait des 100 millions de dollars perçus par l’Afrique du Sud après la Coupe du monde 2010. Les 100 millions ont été versé par la FIFA. Le ministre de la présidence sud-africaine, Jeff Radebe, avait déjà réagi à ces accusations jeudi.

Publié par Rodolph TOMEGAH pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com