Afrique CAF: « On veut une FIFA acceptée par tous »

caflogo (Copier)

La CAF (Confédération africaine) a pris « acte » de la démission du président de la FIFA Joseph Blatter et a dit « soutenir les réformes allant dans le sens de la consolidation d’une Fifa qui sera acceptée par tous ».

« La Confédération africaine de football a pris acte de la décision du président de la Fifa, Joseph Sepp Blatter, de remettre son mandat à disposition et convoquer un congrès extraordinaire pour l’élection d’un nouveau président« , écrit l’instance dans sa première réaction officielle.

« La CAF s’engage à soutenir les réformes allant dans le sens de la consolidation d’une Fifa qui sera acceptée par tous, et réitère sa détermination à coopérer pour la sauvegarde des valeurs éthiques et morales qui sous-tendent la pratique du football, son organisation, son administration et son développement. » Issa Hayatou, le président de la CAF a déjà annoncé qu’il ne serait pas candidat à la succession de Sepp Blatter.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

3 Commentaires

  1. hihihi……………………. qui a demandé à Ayatou son opinion, qui aurait voté pour lui s’il se présentait? hahahaha!!!, il as du culos ce viellard, en tout cas ce qui se ressemble s’assemble. En tout cas Cabinda a revelé au togolais et à tout le monde entier que ce type a du caillou à la place du ceur et un rocher à la place de la conscience. Vieux papito, après la FIFA c’est le tour de la CAFinnnnnnnn

  2. Cher Président de la CAF,
    L’heure est venu de favoriser l’ouverture des Assemblées générales de notre cher Confédération à plus de monde, pratiquants, dirigeants et membres des associations culturelles ou corps de métiers, car comme le fut votre protecteur, vous avez fait vérouillé les statuts de notre chère confédération et cela est suivi à la lettre par nos présidents de fédération de football, en cherchant à privatisé la gestion, qu’il confonde avec leurs poches.
    A titre d’exemple, la fédération Congolaise de football association (FECOFA) de la RDC, où trone Le Tout puissant Président Constant OMARI depuis belle lurette.
    Il a tripatouillé les statuts de la FECOFA en excluant tout le monde, et en organisant nuitament les Assemblées de la fédération dans des coins inaccessibles aux usagés et aux heures tardives de la nuit quand tout le monde dort.
    La gestion du sport dans nos états sont sponsorisées par le pouvoir public, qui crée les bonnes conditions de pratique du sport, et qui prend en charges les primes de joueurs et autres frais d’organisation.
    Helas, ce rapace réfuse au pouvoir organisateur un moindre contrôle en prétextant qu’il s’agit d’une affaire privée, alors qu’ils ont verrouillé à tous l’accès à la profession, et empôche les aides et rétributions de la FIFA sans en rendre compte à personne; Le clientélisme, le copinage et la magouille financière sont de lots quotidiens de nos fédérations.
    Je vous exhorte à tirer les conséquences de ce qui vient de se passer à la FIFA, pour ouvrir vos statuts et permettre une tracabilité de vos opérations aux personnes de bon sens aimant le football en participant à la bonne gestion de notre football.
    A BON ENTENDEUR! SALUT.

  3. on veut une caf accepter par tous les pays d’afrique

Comments are closed.