Angola Afrobasket Women 2015 : Jaime Covilha nouvel entraîneur de l’Angola

Jaime Covilhã

Jaime Covilha aura la délicate mission de conduire l’Angola vers un nouveau sacre continental à l’Afrobasket Women 2015.

L’Angola défendra son titre de Champion d’Afrique de basket féminin du 24 septembre au 3 octobre  à Yaoundé avec un nouvel entraîneur principal. Favori pour la succession d’Anibal Moreira qui avait émis le désir de quitter son poste, Jaime Covilha a été officiellement nommé ce jeudi pour prendre les rênes des doubles championnes d’Afrique en titre.  Head coach du Primeiro d’Agosto, avec lequel il a terminé vice-champion d’Afrique 2014 lors du Championnat d’Afrique des Clubs Champion dames, Jaime Covilha prendra officiellement fonction au terme du championnat national de basket,le  23 juin, a indiqué Paulo Madeira, président de la Fédération angolaise de basket (FAB).

Le nouvel entraîneur de la sélection angolaise de basket féminin ne sera pas à sa première expérience avec une sélection nationale angolaise. En effet, avant de se voir confier le plein pouvoir de la sélection féminine, Jaime Covilha avait été sur le banc de la sélection masculine, remplaçant au pied levé Michel Gomez durant l’Afrobasket 2011. Il a mené l’Angola en finale avant de s’incliner face à la Tunisie.

Déjà dans le basket féminin avec le Primerio, Jaime Covilha devrait pouvoir aisément monter son équipe pour tenter de réaliser le triplé. « C’est [Covilha] un homme travailleur avec une grande capacité d’éducation des jeunes filles et garçons, non seulement dans le basket-ball, mais aussi dans la vie en général », déclarait à son sujet, Nacissela Mauricio, MVP de l’Afrobasket Women 2013, rapporte FIBA.

Vainqueur des deux précédentes éditions (2011 et 2013), l’Angola de Jaime Covilha est dans le groupe B de ce 24e Afrobasket Women qui aura lieu au Cameroun avec entre autres adversaire, le Sénégal, l’Algérie et le Nigeria.

On rappelle que 12 sélections prendront part à cette la compétition qui est aussi qualificative pour les Jeux Olympique de Rio 2016.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS