Basket-Ball NBA Finals : Golden State Champion 40 ans après !

golden state warriors_champion nba 2015

Meilleure équipe de la saison régulière, Golden State Warriors termine la saison, 2014-15, avec le titre de champion NBA. Stephen Curry and co ramènent le Larry O’Brien Trophy à Oakland 40 ans après ! Pour ce faire, les Warriors ont mis fin à la série des Finals dans la salle des Cavaliers de Cleveland lors du match 6 remporté, 97-105.

Pour la troisième fois de suite, Steve Kerr titularise Andre Iguodala et son 6e homme durant la saison régulière le lui a bien rendu avec 25 points, 5 rebonds, 5 passes et 2 interceptions inscrits sur sa ligne de stat. L’arrière / ailier, décisif en défense sur LeBron James, est élu MVP des Finals !

Sur deux revers dans la série, Cleveland avait l’obligation de s’imposer pour envoyer la série à son dernier match. Avec Lebron James à la baguette, les intérieurs des Cavs empilent les paniers pour mener rapidement 7-2. En échec sur les shoots à 3-points, Golden State revient à égalité de Cleveland après un panier d’Iguodala, 8-8.  Les Californiens poursuivent sur leur rythme qui se traduit par une série de 11-1, stoppée par Tristan Thompson (15 points, 13 rebonds), 13-10. Cela ne ralentit pas les Warriors qui perturbent considérablement la progression des Cavaliers et se détachent au terme des 12 minutes, 15-28. Ayant concédé un 9-26 durant les neuf dernières minute du premier quart, Cleveland affiche un tour autre visage au second acte. Timofey Mozgov (17 points, 12 rebonds et 4 contres) verrou l’accès à la raquette en contrant Iguodala et Harison Barnes. LeBron James prend les choses en main en attaque et l’écart tombe à 2 unités à la mi-temps, 43-45. Il affiche 15 points à 6/14, 8 rebonds et 3 passes à la pause quand Stephen Curry compile 11 points à 5/11, 2 rebonds et 5 passes côté californien.

En seconde période, les hommes de David Blatt passent devant au score pour la première fois depuis le premier quart, 47-45 après des paniers de Mozgov et Tristan Thompson. La réaction de Golden State est immédiate avec un 8-0, conclu par un tir primé de Draymond Green (16 points, 11 rebonds, 10 rebond, 3 interceptions et 1 contre). Dans le sillage d’un Iguodala, intenable des deux côtés du terrain, Golden State reprend 10 points d’avance (51-61). Festus Ezeli (10 points, 4 rebonds et 1 contre) sort du banc en enchaîne 6 points en 1 minute. Le tableau d’affichage indique une avance de 15 points en faveur des Warriors à 62 secondes à la fin du troisième quart temps, 58-73. Avec un tel écart à son avantage à n’importe quel moment d’un match durant la saison, Golden State n’a jamais laissé filer la victoire (58V-0D). La Quicken Loans Arena se fait de moins en moins entendre. Malgré le réveil de JR Smith (19 points, 5 rebonds) et les assauts répétés de LeBron James (32 points à 13/33, 18 rebonds, 9 passes et 2 interceptions), pour revenir à 4 points, Golden State résiste et s’impose 97-105. MVP de la saison régulière, Stephen Curry termine à 25 points, 6 rebonds, 8 passes, 3 interceptions.

Golden State Warriors succède aux Spurs avec son quatrième titre de Champion NBA après 1947, 1956 et 1947.

Publié par Benoit DOSSEH pour Africa Top Sports

Benoit DOSSEH / ATS