Afrique Coupe du Monde de Beach Soccer : L’Afrique sur le carreau

afrique

L’Afrique n’a pas fait le poids durant la Coupe du Monde de Beach Soccer qui se tient au Portugal. Le Sénégal et Madagascar qui sont représentants du continent ont occupé, après la phase de poule, la dernière place de leur groupe respectif.

Un apprentissage difficile pour les Malgaches

Les Barrea partaient au Portugal avec la tunique de champions d’Afrique, après un bon parcours lors de la Coupe d’Afrique des Nations, qui s’est déroulé aux Seychelles. Même s’ils seront à leur première participation à ce tournoi, les Malgaches avaient quand même confiance sur certains joueurs clés de la sélection, entre autres, Flavien Razafimahatratra, Tokindrainy « Toky » Francegal et Jhorialy Rafalimanana. Mais la tâche n’a pas du tout facile pour les poulains du technicien français Claude Barradé.

Parcours catastrophique des Malgaches

Battus (4-3) d’entrée par Tahiti, dans une rencontre qu’ils pouvaient remporter, les Malgaches n’ont su imposer leur jeu aux autres adversaires. Les Champions d’Afrique se sont inclinés devant le champion en titre, la Russie, aussi enquête d’une victoire pour se relancer dans la poule D. Menés par trois fois, ils ont tenté de réduire l’écart, mais faute de concentration, ils ont cédé finalement. Le rêve de se qualifier pour les quarts est effacé. Décidé à gagner pour l’honneur et glaner leur premier point dans une compétition majeure, les Barea vont subir la rage du Paraguay (4-2). Une défaite qui a finalement remis les Africains à leur place. Conséquences, les Malgaches s’en sortent avec trois défaites, avec 12 buts encaissés et 9 marqués.

 Le Sénégal sans armes

Le Sénégal ne rééditera pas les exploits de sa participation des éditions précédentes où il a passé le premier tour. On le voyait venir, après avoir passé à côté du titre continental devant les Malgaches en finale de la CAN, le Sénégal a eu du mal à composer son équipe pour la compétition. Pour la sélection, certains joueurs qui ont participé à la récente messe continentale, ont été remplacés, en raison, pour certains, des blessures, mais pour d’autres, pour leur méforme. Le coach, Ibrahima Ndiaye a décidé de remplacer le gardien de but Ndongo Sanou Faye, le défenseur Pape Malick Diallo et l’attaquant Ibrahima Ndiaye.

Parcours mitigé des Lions

Le Sénégal a manqué ses débuts dans le tournoi. Ils se sont inclinés devant l’Argentine (3-4). Une défaite qui les condamnait à faire des exploits lors de leur deuxième sortie contre le pays hôte, le Portugal. Ce qu’ils feront d’ailleurs en se donnant de l’air pour la suite de la compétition. Les Lions de la Teranga ont dominé donc les Portugais (6-5), dans un match à rebondissement. C’est finalement devant le Japon que les vice-champions d’Afrique ont dit adieux à la compétition. Ils ont courbé l’échine face aux Asiatiques (3-4). Les Sénégalais reviennent au bercail, avec une victoire, deux défaites, 13 buts encaissés et 12 marqués. Ils ont montré qu’ils sont des habitués du tournoi.

Des leçons à tirer

L’Afrique est à la traîne, après les matchs de poule de la Coupe du Monde de Beach Soccer qui de joue au Portugal. Toujours dernières dans leur poule, les équipes africaines ont finalement fait du Portugal, un lieu de tourisme. L’organisation de la discipline s’impose à chaque niveau. La compétition continentale, les sélections, le professionnalisme de la discipline dans tous les pays et surtout la capacité de se transcender lors des rencontres sont à revoir.

 

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com