Afrique Guinée : La guerre des tranchées entre Luis Fernandez et Bouna Sarr

fernandez

Pour sa première expérience à la tête d’une équipe nationale, Luiz Fernandez découvre les réalités d’une sélection africaine. L’animateur de Luis attaque n’est pas en odeur de sainteté avec ses poulains, du moins avec Bouna Sarr. Le technicien a fait savoir qu’il ne convoquera pas le joueur : « Tant que je serai sélectionneur de la Guinée, il ne sera plus appelé », a t-il juré en début du mois.

Ce mardi, le joueur a répondu via La Provence : « Je n’irai pas en sélection tant qu’il sera en poste. Si les choses peuvent s’arranger tant mieux, si ce n’est pas le cas, tant pis, moi, je n’ai manqué de respect à personne. Je préférerais qu’il ait une explication avec moi plutôt que d’étaler son mécontentement dans la presse », déplore le nouveau joueur de l’OM.

Le torchon brûle donc entre le joueur et son sélectionneur. Bouna Sarr avait refusé de répondre à l’invitation du sélectionneur en juin dernier pour le compte de la première journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Gabon 2017. La Guinée avait perdu (1-2) devant le Swaziland.

« Les gens qui me connaissent, notamment à Metz, savent que je suis droit et que toute cette histoire n’est qu’un malentendu », assure le milieu offensif avant de rappeler sa version des faits au sujet de son absence : « Je ne lui (Luis Fernandez, ndlr) ai jamais dit que j’allais venir en stage. Je lui ai fait part de mon intérêt, en fonction de mes racines familiales mais sans m’engager pour ce stage, plutôt en réfléchissant pour le suivant, comme j’ai refusé d’aller à la CAN pour me concentrer sur mon club. En juin, j’étais en instance de départ et je ne voulais pas risquer une blessure. »

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com