Afrique Togo: Tom Saintfiet dresse le bilan de la victoire à Djibouti

saintfiettt

Tom Saintfiet, le sélectionneur du Togo était devant la presse mardi pour dresser le bilan de la victoire des Eperviers vendredi dernier sur Djibouti 2-0 lors de la 2è journée des éliminatoires de la CAN 2017. Le technicien belge a répondu à toutes les questions. Du succès à la préparation pour le Mondial 2018 en passant par Adebayor… Extraits

Sur le match

« Je suis très content de la performance de mon équipe. Les joueurs étaient disciplinés et ont appliqué les consignes. On a joué dans des conditions difficiles avec 41° de chaleur. Il a fallu faire avec ces conditions mais je suis content de l’équipe. L’idée était de mettre la pression directement sur l’équipe adverse et ça a marché avec les deux buts en première mi-temps. En seconde mi-temps, certains joueurs étaient fatigués, on a fait des remplacements et on a géré la rencontre. C’est bien pour nous. Je sais que tout le monde voulait qu’on gagne 4, 5 ou 6-0 mais tous les matchs sont différents ».

Sur l’absence d’Emmanuel Adebayor

« Comme tous les autres joueurs, Shéyi Adebayor a reçu une convocation. Mais il n’a pas répondu à l’appel. On ne peut pas travailler avec un joueur qui ne répond pas aux convocations. J’estime que Adebayor n’aime pas jouer pour son pays. Il n’aime pas l’idée que le Togo se qualifie pour la CAN. Si on a du respect pour les Togolais, on doit répondre aux convocations de l’équipe nationale. Je crois aussi que s’il n’était pas là c’est parce qu’il a assez de problèmes à gérer actuellement, notamment dans son club où il n’a pu signer ailleurs. Je n’ai pas de problèmes avec Adebayor. Il sait ce qu’il a à faire pour revenir dans l’équipe ».

Sur le futur

« Aujourd’hui, on est content d’être premier du groupe mais le plus difficile sera d’y rester. Le Libéria a battu la Tunisie, ce qui veut dire qu’ils ont aussi une chance de qualification pour la CAN désormais. A nous de mieux nous préparer. Il y a aussi les éliminatoires de la Coupe du monde 2018 en novembre. Et pour cela, il y a en octobre deux dates FIFA. Pour le staff il est important de faire deux matchs. Il y a des possibilités notamment avec le Burkina Faso, l’Egypte, la Guinée équatoriale ou encore le Kosovo, mais tout revient à la fédération de décider en fonction des moyens ».

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com

Un commentaire

  1. Fils du pays

    Je pense que Mr l’entraineur doit mettre de l’eau dans son vin. il ne sait pas ce que ADEBAYOR a fait a l’équipe nationale depuis son entrée jusqu’à ce jour. En tant qu’entraineur il a le devoir d’aider son joueur a retrouver le moral ou il traverse un moment dur dans son club. Mr l’entraineur soyez humble pour faire évoluer notre équipe nationale de football.
    Merci

Comments are closed.