Afrique Nigeria : Taribo West « J’avais l’habitude de recourir à des fétiches »

Taribo West

Devenu pasteur après sa retraite, Taribo West a fait des témoignages poignants sur des pratiques occultes alors qu’il est joueur. L’ancien capitaine des Super Eagles a fait savoir que les joueurs rendent visitent aux féticheurs pour accroitre leur potentialité sur les pelouses.

« Du temps de ma carrière, lorsque j’étais dans l’ignorance, j’avais l’habitude de recourir à des mallams et des babalawos (médecins traditionnels) afin qu’ils fassent des fétiches pour nous, que nous emmenions au camp de l’équipe nationale. Parfois cela marchait, parfois non », révèle le Nigérian. « Dans certains clubs, avant chaque match, le président vous donne un fétiche porte-bonheur pour jouer. Ils vous disent de le mettre dans les chaussures ou les chaussettes et de jouer (…). Cela marche pour ceux qui y croient. Je l’ai vu, j’en ai fait l’expérience. J’ai été avec les joueurs qui l’ont utilisé et je l’ai utilisé. Donc, pourquoi les gens le nient ? Il y a des fétiches et des rituels dans le football. Cela existe toujours », assure l’ancien Milanais, qui dénonce désormais ses pratiques.

Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com