Football Sepp Blatter visé par une procédure pénale

Blatterrrr

Joseph Sepp Blatter dans de sales draps. Pour la première fois depuis le début du FIFA Gate du nom du scandale qui a éclaté en mai dernier au sein de l’instance internationale, le Suisse est visé par une procédure pénale. Ce vendredi, une procédure pénale a été ouverte par la justice suisse contre l’actuel président de la FIFA.

« Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure pénale à l’encontre du Président de la fédération internationale de football association pour soupçon de gestion déloyale et subsidiairement abus de confiance« , peut-on lire dans le communiqué de la justice suisse.

Le procureur suisse soupçonne Blatter d' »un paiement déloyal » de 2 millions de francs suisses (1,8 millions d’euros) en faveur de Michel Platini et d’avoir « signé un contrat défavorable à la FIFA avec l’Union caribéenne de football » dont Jack Warner était le président. ce dernier est actuellement sous la menace d’une enquête de la justice américaine pour des soupçons de corruption.

Des enquêteurs ont « auditionné Joseph Blatter en qualité de prévenu » et « en parallèle, Michel Platini a été entendu en qualité de personne appelée à donner des renseignements« , précise le communiqué de la justice suisse.

Intégralité du communiqué de la Justice suisse

Procédure pénale ouverte contre le président de la FIFA

Berne, 25.09.2015 – Le Ministère public de la Confédération (MPC) a ouvert une procédure pénale à l’encontre du Président de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) pour soupçon de gestion déloyale et – subsidiairement – abus de confiance.

Une procédure pénale a été ouverte le 24 septembre 2015 contre le Président de la FIFA; M. Joseph Blatter, pour soupçon de gestion déloyale (article 158 du Code pénal suisse, CP) et, subsidiairement, abus de confiance (article 138 CP).

D’une part, le MPC soupçonne Joseph Blatter d’avoir signé un contrat défavorable à la FIFA avec l’Union caribéenne de football (Caribbean Football Union, CFU ; dont Jack Warner était le Président). D’autre part, il existe un soupçon que, dans l’exécution de ce contrat, Joseph Blatter ait également agi de manière contraire aux intérêts de la FIFA, respectivement de FIFA Marketing & TV SA, en violation de ses devoirs de gestion.

En outre, il est reproché à Joseph Blatter un paiement déloyal de CHF 2 millions en faveur de M. Michel Platini, Président de l’Union des Associations Européennes de Football (UEFA), au préjudice de la FIFA, prétendument pour des travaux effectués entre janvier 1999 et juin 2002. Ce paiement a été exécuté en février 2011.

Le 25 septembre 2015, des membres du MPC ont auditionné Joseph Blatter en qualité de prévenu. En parallèle, Michel Platini a été entendu par le MPC en qualité de personne appelée à donner renseignements (article 178 du Code de procédure pénale suisse). Par ailleurs, le MPC a mené une perquisition le 25 septembre 2015 au siège de la FIFA, avec le soutien de la Police judiciaire fédérale (PJF). Le bureau du Président de la FIFA a été perquisitionné et des données ont été saisies.

Comme tout prévenu, M. Joseph Blatter est présumé innocent. 

LE MPC NE COMMUNIQUERA PAS D’INFORMATIONS ADDITIONNELLES, QUE CE SOIT SUR DEMANDE ECRITE OU TELEPHONIQUE.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com