Afrique CAF Ligue des Champions : L’ USM Alger à Lubumbashi pour y jouer son va-tout

USM Alger

La finale retour de la CAF Ligue des Champions se déroule dimanche entre le TP Mazembe et l’ USM Alger.  En s’imposant 2-1 à Alger le 31 octobre, le Tout Puissant Mazembe a pris une sérieuse option sur la finale de la Ligue des champions, avant le match retour dimanche à Lubumbashi. L’ USM Alger saura-t-elle renverser la vapeur en République démocratique du Congo? Suspense. Mais pour le milieu de terrain des Rouge et Noir d’Alger, Mokhtar Benmoussa, les gars de Soustara vont se battre jusqu’au bout à Lubumbashi!

« Samedi passé à Bologhine, nous étions pourtant tous très motivés. Mais je crois sincèrement que nous avons malheureusement perdu cette première manche parce que nous avons manqué de présence, notamment sur le plan physique. Nous avons surtout perdu trop de ballons. C’est ce qui explique à mon avis les nombreuses fautes que nous avons malheureusement payées très cher dans ce type de confrontation, que notre adversaire a su exploiter, a confié Mokhtar Benmoussa à L’Expression. Certes, le TP Mazembe s’est avéré très redoutable. Mais si ce club a réussi à faire la différence contre nous, c’est avant tout à cause de notre faible prestation. D’ailleurs, quand on revoit à tête reposée cette rencontre aller, on constate très vite que nous avons effectivement complètement raté notre match. »

La mission s’annonce quasi impossible pour les Usmistes. Car aller battre les Corbeaux à Lubumbashi, relève d’un travail de titan. Neamoins, Mokhtar Benmoussa croit que les gars de Soustara sont capable de relever ce défi.

« En football, on n’est jamais sûr à 100% de rien. D’ailleurs, la preuve, l’ES Sétif a bien éliminé au Congo le TP Mazembe. Donc, l’ USM Alger peut le faire dimanche prochain, a ajouté le joueur. Vous savez, ce score de 2 à 1 est loin d’être insurmontable car nous sommes tous capables, et surtout vraiment décidés à mener la vie dure à notre adversaire. Nous partons à Lubumbashi pour y jouer vraiment notre va-tout, et surtout avec le profond sentiment de retrouver ce football qui nous a souvent permis de renverser bien des situations. Nous savons très bien que désormais, nos chances de remporter cette fameuse Ligue des champions, se sont considérablement réduites. Mais comme on dit bien chez nous en Algérie, impossible n’est jamais algérien! Nous avons encore devant nous 90 minutes, et désormais, nous n’avons plus rien à perdre, sinon tout donner à Lubumbashi! De toutes les manières, quelle que soit l’équipe qui sera alignée par le coach, elle n’a plus du tout aucun autre choix que celui de créer l’exploit. »

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com