Afrique CAF LDC- USM Alger / Benkhemassa : « On jouera comme des guerriers » face à Mazembe

USM Alger

À 90 ou à 120 minutes du bonheur. Dimanche 8 novembre, on connaîtra l’heureux vainqueur de la Ligue des Champions africaine édition 2015. On saura qui de Mazembe ou de l’ USM Alger participera au Mondial des Clubs, en décembre prochain. Déjà battus à Bologhine (1-2) lors du match aller, les Rouge et Noir d’Alger ont besoin d’un authentique exploit pour renverser la situation en leur faveur face aux «Corbeaux», qui sont plus que jamais proches de leur cinquième couronne continentale. Passés complètement à côté de leur match à l’aller, les Algériens doivent une revanche à leurs supporters, qui misaient sur eux pour décrocher le premier titre africain.

« Si on ne croit pas en nos chances de décrocher le titre, pourquoi alors se déplacer jusqu’au Congo ? C’est vrai que notre adversaire a pris une sérieuse avance au match aller, mais cela ne va pas nous décourager. Il nous reste 90 minutes qu’on jouera à fond pour décrocher ce trophée. Je peux vous assurer qu’on a les qualités pour aller gagner chez eux, » a confié au Buteur le Rouge et Noir Benkhemassa.

C’est avec un effectif quasiment décimé que l’ USM Alger se déplace à Lubumbashi. Le coach usmiste, Miloud Hamdi, sera privé d’une poignée de cadres pour la manche retour : Meftah, El Orfi et Khoualed suspendus, Darfalou blessé, voire Beldjilali et Mazari, touchés et dont la participation demeure des plus incertaines.

« C’est vrai qu’on aurait aimé que des joueurs comme Khoualed, Beldjilali, Meftah, El Orfi et Mazari, qui ont de grandes qualités, participent à cette rencontre historique et décisive pour le club. Cela dit, on s’est habitués aux absences. Je pense que l’USMA possède d’un effectif très riche et les joueurs qui seront présents dimanche prochain sauront être à la hauteur et se donneront à fond pour ramener le titre continental, » a ajouté Benkhemassa.

Les Rouge et Noir se retrouvent également dans l’obligation d’inscrire au minimum deux buts à l’extérieur pour croire en leur rêve de succéder à leurs compatriotes de l’ES Sétif au palmarès du tournoi. Pas de quoi démobiliser le club de Soustara qui croit plus que jamais en sa bonne étoile.

« Pourquoi avoir peur ? On sait très bien ce qui nous attend dimanche à Kamalondo et on s’est préparés en conséquence.  Sur le terrain, on sera onze contre onze. On jouera comme des guerriers, on se donnera à fond. De plus, on n’a rien à perdre, on fera tout pour gagner à Lubumbashi et ramener ce trophée avec nous », a poursuivi Benkhemassa.

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com