France Thierry Dusautoir : Le Franco-Ivoirien prend sa retraite internationale

thierry dusautoir

C’est la fin d’une époque. Thierry Dusautoir, capitaine le plus capé de l’histoire du XV de France avec 80 sélections, annonce dans un entretien à paraître samedi 5 décembre dans le journal L’Equipe la fin de sa carrière internationale. Celui que la presse anglo-saxonne, stupéfaite par sa performance en quart de finale de la Coupe du monde 2007 face aux All Blacks, avait surnommé le « dark destroyer » ne portera plus le maillot de l’équipe de France.

« On est arrivé aux mêmes conclusions (…) Si j’avais essayé de continuer, de faire du forcing, j’aurais plus fait preuve de vanité qu’autre chose. En fait, je crois que c’est la décision la plus sage », détaille celui qui avait débuté sa carrière en Bleu face à la Roumanie il y a neuf ans.

Le troisième ligne du Stade toulousain, en pleine réflexion depuis la terrible défaite de la France face à la Nouvelle-Zélande en quart de finale de la Coupe du monde (62-13), explique pris sa décision vendredi après une entrevue avec le sélectionneur Guy Novès.

« Je l’ai vu ce matin, on est arrivé aux mêmes conclusions. C’est pour ça que je suis convaincu que mon choix est dicté par la raison », a expliqué Thierry Dusautoir avant de poursuivre: « Si j’avais essayé de continuer, de faire du forcing, j’aurais plus fait preuve de vanité qu’autre chose ».

« Ma personnalité a toujours été de donner le maximum en équipe de France comme en club avant de penser à moi. Même si je suis quelqu’un d’orgueilleux et d’ambitieux, je pense aussi être quelqu’un d’honnête et ça n’aurait pas correspondu à ce que je suis et la façon dont j’ai mené ma carrière », a ajouté Thierry Dusautoir dans un entretien à L’Equipe.

Né à Abidjan, en Côte d’Ivoire, d’un père français et d’une mère ivoirienne, il s’installe à 10 ans dans le Périgord avec sa famille, où il s’initie d’abord au judo avant de se mettre au rugby. Il porte d’abord le maillot de Bègles-Bordeaux, puis celui de Colomiers, de Biarritz et enfin de Toulouse depuis 2006, où il a effectué l’essentiel de sa carrière professionnelle. Il a été cinq fois champion de France, deux fois avec Biarritz (2005 et 2006) et trois fois avec Toulouse (2008, 2011 et 2012). Il a également remporté la coupe d’Europe avec le club de Haute-Garonne en 2010.

Joueur discret, réputé pour ses plaquages dévastateurs, le troisième ligne a été désigné meilleur joueur du monde en 2011, après la Coupe du monde où la France avait chuté, en finale, contre les Néo-Zélandais. Un match perdu d’un point où Thierry Dusautoir avait marqué le seul essai des Bleus.

 

Cliquez pour voter

Publié par Isidore AKOUETE pour Africa Top Sports

Journaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com