Afrique [exclu] Interview: Theo Duboc, « mon rêve c’est de jouer avec le Niger »

12784794_10203815523868657_1195112443_n

On vous en parlait il y a quelques jours. Fraîchement débarqué en Championnat de France Amateur, du côté de Saint Amand, le jeune défenseur franco-nigérien, Theo Duboc, se confie à Africa Top Sports. Entretien.

Theo, présentez vous?

Je suis Theo Duboc, footballeur franco-nigérien de 19 ans, J’ai été formé à Valenciennes F.C. Avant d’atterrir à Dunkerque en National pour une saison, maintenant je suis à Saint Amand..

Comment cela se passe-t-il ?

Tout se passe bien, j’ai été très bien accueilli. Tout le monde est sympa dans le groupe et cela aide à l’intégration. A l’entraînement, j’ai de bonnes sensations, j’ai fait mes débuts et réussit à gagner une place de titulaire.

Quels sont les objectifs du club pour cette saison ?

On vise évidemment la montée. On a pris un peu de retard, mais c’est toujours possible. Personnellement, je veux jouer, m’exprimer sur les terrains, prendre du plaisir et me montrer.

Vous avez fait un appel du pied à la sélection nigérienne, cela vous procure-t-il une pression supplémentaire?

Pas forcément. J’aime beaucoup mon pays d’origine et je veux défendre ses couleurs. C’est vrai avec ce statut d’international, il y aura forcément des attentes et des opportunités. Ca va être à moi d’élever mon niveau de jeu pour prouver que je mérite cette place et continuer d’être appelé en sélection.

Vous parlez d’opportunités, dites nous plus?

Oui après ma formation à Valenciennes F.C, je n’ai pas pu signer pro alors mon agent m’a parlé de l’intérêt de Dunkerque en National, je me suis engagé un an sans réfléchir et en début de saison, j’ai eu des opportunités d’essais chez un promu en Ligue 2 française et deux clubs de National avec à l’appui un contrat de stagiaire pro d’un an. Mon agent voulait de la stabilité alors on a privilégié les offres de la Belgique et de la Suisse sans que cela se concrétise. J’ai du m’engager à Saint Amand pour pouvoir competir.

Pensez-vous pouvoir convaincre Zahoui François de vous appeler en sélection nationale ?

Vous savez, dans le foot, tout va vite et je dirai très vite. Je suis actuellement certes en CFA mais j’ai des contacts en l’Europe de L’Est, en national de France et certains clubs suisses me suivent de prés, je pense qu’une sélection en équipe nationale A ou U20 sera un plus car je me suis déjà donné les chances de réussir et cela n’est qu’une question de temps.

Avec Moussa Maazou, Moutari Kalala, le Niger semble bien armé pour se défendre sur la scène continentale. Est-ce suffisant pour se qualifier face au Sénégal?

L’objectif numéro 1 est la qualification pour la CAN 2017, Le retour de Moussa Maazou nous a bien aidés, je pense aussi être un renfort. Avec une véritable solidarité et une bonne concentration, on peut y arriver, mais ça sera très dur. On manque encore d’expérience par rapport aux grandes nations. On a un groupe encore très jeune, peu de joueurs joue dans les plus grandes compétitions européennes, mais ça va venir. Le Sélectionneur a une grande expérience et peut nous aider à nous surpasser, j’espère être du voyage aller-retour pour notre qualification face au Sénégal.

Votre dernier mot?

Etre sélectionné en Equipe nationale du Niger sera un rêve qui se réalisera mais je suis encore jeune et je sais que je pourrais atteindre mes objectifs: ceux d’être joueur pro dans un championnat européen. Les opportunités ne manquent pas.

Publié par Steven LAVON pour Africa Top Sports

Rédacteur en chef à Africa Top Sports. Premier portail sportif Africain. http://www.africatopsports.com